Un violent incendie a détruit deux triplex à Saint-Pie, dans la nuit de samedi à dimanche.

Violent incendie à Saint-Pie: un homme blessé

Un homme a été blessé dans un violent incendie qui a complètement détruit deux triplex du boulevard Daniel-Johnson, à Saint-Pie, dimanche matin. Le vent a compliqué le travail des pompiers puisqu’il transportait les tisons sur une grande distance.

Le locataire de l’appartement où a débuté l’incendie a subi des brûlures sur 35 % de son corps, mais ses blessures ne mettent pas sa vie en danger. Il a été transporté par ambulance à l’hôpital de Saint-Hyacinthe avant d’être transféré au centre des grands brûlés.

Les sapeurs ont été appelés vers 4 h pour un feu au 270, boulevard Daniel-Johnson. « À notre arrivée, l’embrasement était généralisé et il y avait une propagation qui avait commencé au 268, le bâtiment d’à côté », relate le directeur du service incendie de Saint-Pie, Sylvain Daigneault.

Des détonations auraient même été entendues par des témoins. Par ailleurs, le feu a attiré beaucoup de citoyens qui n’ont pas hésité à cogner aux portes des voisins pour les faire évacuer en attendant les pompiers, raconte l’un d’eux.

Plus de 50 pompiers ont combattu l'incendie.

Le vent menace

La violence de l’incendie et les vents forts ont fait craindre le pire pour les autres résidences du quartier.

Les pompiers ont fait des vérifications jusqu’à cinq rues plus loin pour s’assurer que les tisons ne provoquaient pas d’autres brasiers.

L’intensité était telle que les combattants du feu n’ont pu entrer à l’intérieur des deux triplex et ont dû adopter une stratégie défensive pour protéger les édifices situés à côté et à l’arrière.

Le vent a transporté des tisons sur une grande distance.

Les équipes de Saint-Pie ont été épaulées par celles de Saint-Hyacinthe, Saint-Valérien, Saint-Dominique, Roxton Pond et Saint-Damase. Ils étaient 54 pompiers sur les lieux.

Une enquête de la Sûreté du Québec est en cours pour tenter de déterminer les causes de l’incendie. « Il est encore trop tôt pour s’avancer sur une hypothèse », a indiqué Daniel Thibodeau, porte-parole de la Sûreté du Québec, dimanche. Les enquêteurs devaient rencontrer l’homme blessé dès que possible.