Max Verstappen a passé le week-end à répéter à qui voulait l’entendre qu’il n’avait pas la voiture pour aspirer à la position de tête en vue du Grand Prix de Formule 1 du Mexique.

Verstappen est pénalisé et perd sa pole position en vue du GP du Mexique

MÉXICO — Max Verstappen a passé le week-end à répéter à qui voulait l’entendre qu’il n’avait pas la voiture pour aspirer à la position de tête en vue du Grand Prix de Formule 1 du Mexique. Il n’en était rien.

Il a été tellement rapide qu’il a même roulé à une vitesse excessive sous un drapeau jaune, lui faisant perdre sa pole position pour glisser jusqu’en quatrième place.

Le pilote Red Bull a signé un tour canon d’une minute et 14,758 secondes à l’Autodromo Hermanos Rodriguez, ce qui lui aurait permis d’enregistrer sa deuxième pole de la saison et ainsi freiner à cinq la série de positions de tête acquises par Ferrari.

Le Néerlandais a toutefois conduit de façon non sécuritaire en fin de séance de qualifications, quand le pilote de l’écurie Mercedes Valtteri Bottas a perdu la maîtrise de sa voiture à l’entrée du dernier virage qui mène au fil d’arrivée. Les officiels de la FIA ont examiné la séquence et ils ont ensuite pénalisé Verstappen.

Cette glissade de trois positions de Verstappen a procuré la pole au pilote de l’écurie Ferrari Charles Leclerc, qui avait concédé 0,266 seconde. Son coéquipier Sebastian Vettel s’élancera à ses côtés sur la première ligne de la grille de départ.

«Mon premier tour a été très bon, mais j’ai perdu l’arrière (de ma voiture) pendant mon deuxième tour lancé. Les Red Bulls étaient très rapides aujourd’hui», a reconnu Leclerc.

Le pilote Mercedes Lewis Hamilton a profité de la pénalité pour se hisser dans le top-3. Le Britannique aura l’occasion d’obtenir son sixième championnat du monde en carrière, dimanche, s’il parvient à obtenir 14 points de plus que Bottas - le seul autre qui puisse encore aspirer aux grands honneurs.

L’autre pilote Red Bull, Alexander Albon, dont le volant n’est pas assuré avec l’équipe autrichienne en 2020, s’est adjugé la cinquième place. Bottas, qui est sorti indemne de son accident, partira sixième.

«J’ai commis une erreur lors de ma première sortie, mais j’étais confiant de pouvoir obtenir un bon chrono à mon deuxième passage - jusqu’à ce que le double drapeau jaune (à la suite de l’accident de Bottas) me force à lever le pied», a raconté Vettel.

Pour sa part, le Québécois Lance Stroll s’est révélé incapable de franchir Q1, et en conséquence il s’élancera en fond de grille, en 16e position. Après avoir franchi le fil d’arrivée, ce qui confirmait son élimination, Stroll s’est écrié sur les ondes de la radio: «Ahhhhh, je n’avais aucune adhérence!»

Son coéquipier chez Racing Point, Sergio Perez, a mieux fait dans les circonstances et partira de la 11e place.

Contrairement à la troisième séance d’essais libres, qui s’est déroulée sur une piste détrempée en matinée, les qualifications ont été présentées sur le sec. La plupart des chronos enregistrés en matinée - Leclerc s’était révélé le plus rapide samedi matin - ont donc été abaissés en après-midi.

Le Grand Prix de Formule 1 du Mexique aura lieu dimanche après-midi.