Les étudiants en boucherie du Centre 24-Juin Shanna Demonet-Comtois, Marie-France Dubois, Léa Sadorge, Philip Perron, Olivier Faucher et Samuel Fontaine ont concocté une rosette de bœuf de 56 pieds.

Une rosette de bœuf... de 56 pieds [VIDÉO]

Les étudiants en boucherie du Centre 24-Juin se sont attaqués au record de leurs collègues de Rivière-du-Loup et ont réussi, lundi, à concocter une rosette de bœuf d’une longueur de... 56 pieds. Dans la recette, 53 kilos de bœuf ont été nécessaires, de même que trois caisses de poivrons, cinq blocs de fromage Mozzarella, trois blocs de jambon cuit et cinquante livres d’oignons.

« Et beaucoup de courage et beaucoup d’huile de bras! » ajoute Alain Lemieux, qui enseigne en boucherie depuis une vingtaine d’années et qui s’attaquait à un record pour une première fois. C’est l’un de ses six élèves qui a eu l’idée en voyant l’accomplissement de Rivière-du-Loup sur les réseaux sociaux. Jeudi dernier, ils avaient fait une rosette de 44 pieds. 

« Tout le monde a dit qu’on devait essayer d’en faire une plus grosse, explique M. Lemieux. Le projet a été lancé jeudi passé, on a acheté nos ingrédients vendredi. On a mis la directrice de notre côté et ce matin (lundi) à 7 h, ils sont arrivés pour monter le produit. On a eu de l’aide des gens de la cuisine quand le moment est venu pour rouler ça. On était peut-être une trentaine de personnes côte à côte », commente le professeur, tout sourire. 

L’étudiante en boucherie Marie-France Dubois a apprécié l’exercice, même si la rosette a été plus longue à confectionner. « C’est assez long! Ça nous a pris près de 3 h 30 pour la faire. Habituellement, une rosette, c’est environ trois pieds, donc ce n’est pas la même chose », rappelle-t-elle. 

Mme Dubois voulait impressionner ses proches et les Sherbrookois en réalisant cette recette. « Le défi, c’était plus de vouloir faire la compétition. On prouve qu’on était capable de faire ça. On a une belle équipe bien soudée de trois gars et trois filles. On s’entraide », dit-elle, visiblement satisfaite. 

Ce sont vraiment les étudiants qui ont eu l’idée de se prêter à ce jeu, précise Alain Lemieux. « C’est eux qui l’ont amené et eux qui l’ont réalisé. Moi, ils m’ont mis à la plonge toute la journée et ils en étaient bien contents! Ils se sont coachés et challengés. C’est rassembleur », analyse-t-il. 

Ces rosettes de bœuf seront presque vendues au prix coûtant. En temps normal, la rosette coûte 17,97 $ le kilo, alors que cette édition spéciale est vendue à 7,97 $ le kilo. « Le deuxième défi, sans qu’il y ait une grande rentabilité, c’est qu’il y ait un retour d’argent. Tout le monde dans l’école est au courant qu’on essaie de vendre. On a baissé un peu le prix. Il faut les liquider. C’est le prix du bœuf haché », décrit M. Lemieux. 

L’équipe de boucherie du Centre 24-Juin aura un autre beau défi mercredi. Elle devra alors couper 200 kilos de filet mignon pour le souper-bénéfice d’une fondation.