Une forte majorité de Canadiens appuient les manifestations contre le racisme [VIDÉO]

MONTRÉAL - Au moment où les manifestations se multiplient à travers le monde pour réclamer la fin du racisme et des violences policières, il semble que le mouvement puisse compter sur un fort soutien populaire.

Selon les résultats d’un sondage mené par Léger et l’Association d’études canadiennes, dévoilés mardi, une importante majorité de 72 % de Canadiens, dont 71 % de Québécois, dit soutenir les manifestants dans le mouvement mondial contre le racisme. Ce sont les 18-34 ans qui sont les plus favorables avec 78 % d’appuis.

Dans le camp opposé, les forces policières pointées du doigt pour des actes de brutalité, de profilage racial et même de gestes ayant causé la mort de personnes noires, on reçoit tout de même l’appui de 39 % de Canadiens, dont 41 % de Québécois. Il est important de souligner que des répondants ont indiqué soutenir les deux côtés du conflit.

Toutefois, en ce qui concerne le problème en soi, un système profondément enraciné dans le racisme, il n’y a que 50 % de Canadiens, dont 51 % de Québécois, qui estiment que la situation est vraiment sérieuse au sein des forces policières. Chez les 18-34 ans et chez les personnes racisées, on atteint respectivement 60 % et 61 %.

Lorsque l’on aborde la question du racisme systémique dans l’armée, chez les employeurs ou dans leur quartier, la perception du public change drastiquement au Canada comme au Québec.

Seulement 38 % de Québécois croient que le racisme systémique est présent dans les rangs militaires, puis 32 % l’estiment présent chez les employeurs et à peine 26 % pensent que le racisme se manifeste dans leur quartier.

En contrepartie, si l’on interroge les personnes racisées qui subissent les effets de ce racisme elles sont 47 % à le percevoir dans les rangs militaires, 46 % à l’observer chez les employeurs et 35 % à le constater dans leur quartier.

Aux États-Unis

L’enquête de Léger et de l’Association d’études canadiennes a également sondé des citoyens américains et demandé aux répondants canadiens de se prononcer sur leur perception de la situation aux États-Unis.

Au sud de la frontière, le soutien du public envers les manifestants est moins fort avec 63 % d’appuis contre 55 % d’appuis pour les forces policières. Les Américains sont aussi 38 % à soutenir la réaction du président Donald Trump dans le dossier. Ce dernier ne récolte qu’un maigre 9 % d’opinions favorables de la part des Canadiens.

Des milliers de personnes ont marché dans les rues de Montréal, dimanche, pour dénoncer le racisme systémique ainsi que la violence policière. Des mobilisations populaires semblables ont eu lieu dans un grand nombre de communautés à travers le pays dont dans plusieurs villes de la province comme Québec, Trois-Rivières et Sherbrooke.

Le sondage a été réalisé entre le 5 et le 7 juin, auprès de 1523 Canadiens et 1001 Américains.

Puisque la méthode d’échantillonnage des répondants en ligne est non probabiliste, il n’est pas possible de mesurer la marge d’erreur.