Apprendre la relation extraconjugale de son mari n’a vraiment pas passé pour une femme de Magog.
Apprendre la relation extraconjugale de son mari n’a vraiment pas passé pour une femme de Magog.

Une femme se venge de la maîtresse de son mari

René-Charles Quirion
René-Charles Quirion
La Tribune
Apprendre la relation extraconjugale de son mari n’a vraiment pas passé pour une femme de Magog.

Après avoir appris qu’elle avait été trompée, une femme de Magog a entrepris de retrouver celle qui jouait les trouble-fêtes dans son couple.

Elle a contacté le conjoint de l’amante de son mari de même que plusieurs de ses amis.

Et le 17 juillet 2019, elle a même réussi à retrouver celle qui avait conquis son conjoint à son insu.

Au lieu du repentir, la maîtresse de son mari lui a dit de se mêler de ses affaires avant de virer les talons et de partir en véhicule.

Il n’en fallait pas plus pour que celle qui venait d’apprendre qu’elle était trompée s’empare de son véhicule et prenne en chasse l’autre femme dans les rues de Magog. 

Elle l’a d’abord dépassée avant de lui bloquer le chemin et foncer vers elle.

Après avoir immobilisé la maîtresse de son mari, elle l’a sorti de son véhicule en la tirant par les cheveux avant de lui dire : « La prochaine fois, je ne te manquerai pas »

Ce sont des passants, témoins de la scène, qui ont contacté les patrouilleurs de la Régie de police de Memphrémagog.

Ce n’est qu’à l’arrivée des policiers que celle qui venait d’apprendre la relation extraconjugale s’est effondrée en larmes.

Des larmes, la femme de 48 ans en a versé aussi, mercredi, devant le juge Conrad Chapdelaine au palais de justice de Sherbrooke.

Elle a plaidé coupable à des accusations de voies de fait causant des lésions, de voies de fait armées de son véhicule et des menaces.

Son avocate Me Mélissa Gilbert et la procureure aux poursuites criminelles Me Marie-Line Ducharme ont demandé de façon commune qu’un rapport présentenciel soit réalisé dans cette affaire.

Les observations sur la peine se dérouleront le 17 novembre prochain.