Charline Plante

Une conseillère interpelle Fred Pellerin

SAINT-ÉLIE-DE-CAXTON — Le maire de Saint-Élie-de-Caxton, faisant l’objet d’une contestation menée par des citoyens de la localité, invite ses concitoyens à mettre de l’avant les réalisations positives des derniers mois.

Robert Gauthier a fait cette sortie lundi, lors de la séance du conseil de Saint-Élie. Selon Radio-Canada Mauricie, le maire estime que certains résidents font preuve d’acharnement à mettre l’accent sur les choses qui vont mal au sein de la localité au lieu de parler de ce qui va bien. Dans une récente entrevue accordée au Nouvelliste, M. Gauthier mentionnait être fier du bilan des deux premières années du mandat de quatre ans du conseil élu en novembre 2017.

Fred Pellerin

La séance du conseil a aussi été l’occasion pour la conseillère Charline Plante de déclarer qu’une chicane de clans semble s’être installée au sein de la localité. Déplorant que certains individus entretiennent des rancœurs, elle a abordé la décision de Fred Pellerin de ne pas renouveler son entente avec la Municipalité de Saint-Élie. «Je sais que le citoyen, M. Fred Pellerin, est attaché à son village autant que nous ici. Je sais que le conteur gagne sa vie en en faisant les louanges. Le citoyen Pellerin a le droit de couper les ponts avec la Municipalité, il a le droit d’être en maudit d’avoir perdu ses élections, mais le conteur a le devoir moral que Saint-Élie demeure légendaire», a dit la conseillère.

La Municipalité de Saint-Élie fait l’objet de critiques de la part de citoyens depuis plusieurs mois, notamment en ce qui a trait à la relation brisée avec le célèbre conteur et à propos de la situation des ressources humaines au bureau municipal. Une pétition demandant au gouvernement d’intervenir dans la gestion municipale a été lancée il y a un peu plus d’une semaine et cette démarche a récolté jusqu’à maintenant plus de 560 signatures.

À ce sujet, le député de Maskinongé, Simon Allaire, a déclaré la semaine dernière que le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation est intervenu deux fois depuis le printemps dernier afin d’accompagner la Municipalité et que les conclusions du ministère indiquent que Saint-Élie est bien gérée.