Les Dinos ont soulevé pour la cinquième fois de leur histoire la Coupe Vanier.

Une cinquième Coupe Vanier pour les Dinos [PHOTOS]

Les Carabins de l’Université de Montréal n’ont pas réussi à traverser le Parc Jurassique et se sont inclinés 27 à 13 devant les Dinos de Calgary qui ont remporté samedi une cinquième Coupe Vanier au Stade Telus de l’Université Laval.

Les deux formations se sont affrontées devant une foule de 8 376 spectateurs, la moins nombreuse pour une finale de la Coupe Vanier disputée au domicile du Rouge et Or.

Les représentants de l’Université de Montréal se sont butés à une attaque beaucoup plus efficace que la leur par la voie aérienne alors que le quart Adam Sinagara, élu joueur du match, et les receveurs de passes Jalen et Tyson Philpot ainsi que Hunter Karl accumulaient les verges par les airs.

Les Carabins auraient pu réduire l’écart à trois points avec un peu plus de deux minutes à faire au match, mais le quart Dimitri Morand a vu Carl Chabot et Ryth-Jean Giraud incapables de capter ses passes. Ils ont donc dû se rabattre sur un placement.

«Si on avait pu faire mieux sur quelques séries en deuxième demie, je crois qu’on aurait pu compétitionner avec eux. On a eu des opportunités de lancer des ballons profonds, mais, malheureusement, leurs demis défensifs ont fait quelques bons jeux», a commenté l’entraîneur des perdants, Danny Maciocia.

Les Carabins ont dû se passer du quart Frédéric Paquette-Perrault, dont la blessure était sérieuse. Le demi défensif Marc-Antoine Dequoy et le secondeur Louis-Philippe Lévesque se sont également blessés tôt dans le match, mais Maciocia refusait de s’en servir comme excuse. «Ceux qui ont embarqué à leur place ont bien fait le travail. Je suis fier d’eux.»

Morand était lui aussi visiblement déçu du résultat. «Quant à moi, je reprendrais le match au complet», a-t-il laissé tomber après avoir déclaré que le crédit de la victoire revenait aux Dinos.

Humeur à la fête

Du côté des vainqueurs, l’humeur était à la fête pour l’entraîneur-chef Wayne Harris Jr., qui venait de mettre fin à une disette de 24 ans en finale nationale pour son équipe.

«C’est excitant. J’étais là lors de la dernière Coupe Vanier, en 1995, comme entraîneur de la ligne défensive. On y est retourné à quelques reprises depuis, mais on n’avait jamais réussi à gagner de nouveau», a-t-il commenté.

«Je suis tellement fier de ce groupe de joueurs. On a commencé le camp avec une bonne équipe, mais les blessures se sont accumulées ensuite. Les gars ont fait face à l’adversité et je pense que ça nous a aidés en séries. Nous avons aussi appris des deux défaites que nous avons subies cette année», a poursuivi Harris.

Et de trois pour Sheahan

Pour le coordonnateur de l’offensive des Dinos, Pat Sheahan, ce championnat en était un troisième dans trois conférences différentes, lui qui avait aussi gagné avec des formations du Québec et de l’Ontario, les Redmen de McGill et les Golden Gaels de Queen’s.

«C’est extraordinaire! Quel bon match! On dit souvent que ce sont quelques jeux qui décident de l’issue d’un match. Et bien ces jeux, nous les avons faits au quatrième quart», a résumé Sheahan, qui en est à sa première saison avec les Dinos.

Duel serré

Les deux formations se sont livré un duel serré en début de match. Les Dinos avaient pris une avance de 6 à 0 au deuxième quart grâce à deux placements de Niko DiFonte.

Les Carabins ont par la suite profité d’un jeu truqué sur une tentative de placement de 44 verges pour obtenir un premier jeu et se rapprocher de la zone des buts. La manoeuvre a mis la table pour le premier touché du match sur une course d’une verge de Reda Malki qui a propulsé les Carabins en avance 7 à 6 une fois réussie la transformation.

Les Dinos ont toutefois repris les devants avant la demie en inscrivant à leur tour un majeur. Sinagara a propulsé une superbe passe de 13 verges dans les mains de Jalen Philpot, qui a sauté pour la capter dans la zone des buts.

Les Carabins ont réduit l’écart à 13-10 avec un placement de 27 verges de Louis-Philippe Simoneau au troisième quart, mais une belle séquence de jeu centrée autour du receveur de passes Hunter Karl a mené au second touché des Dinos au quatrième quart.

Après avoir capté une passe de 17 verges de Sinagara, Karl en a attrapé une autre de cinq verges dans la zone des buts pour donner une priorité de dix points aux dinosaures. Le porteur de ballon Robinson Rordrigues a ajouté un autre touché dans les dernières secondes du match, assurant la victoire des siens.