Yves «Colosse» Plamondon au palais de justice de Québec en mars 2014

Un vol de 26$ vaut 5 ans de prison à «Colosse» Plamondon

Yves Colosse Plamondon a reconnu sa participation au vol qualifié commis avec un complice à la caisse populaire de Saint-Apollinaire en octobre 2015. Le célèbre détenu est condamné à cinq ans de prison pour ce vol… de 26$.

Visiblement de mauvais poil, vêtu beaucoup trop chaudement, le célèbre détenu a choisi de plaider coupable plutôt que de subir son procès, fixé à aujourd’hui. «Envoyez coupable, coupable! a-t-il lancé, excédé. Ils m’en mettent trop sur le dos, mais je vais la prendre ma sentence!»

Le juge Gabriel de Pokomandy de la Cour du Québec a accepté la suggestion de peine du procureur de la Couronne Me Jean-Simon Larouche et de l’avocat de défense Me Vincent Montminy, soit une période de détention de cinq ans, dont il reste 13 mois à purger.

Stéphane Lachance avait lui été condamné à neuf ans de prison.

Plamondon, 67 ans, avait accompagné Stéphane Lachance le 28 octobre 2015 pour commettre le vol. 

Ce jour-là, Lachance et Plamondon s’étaient d’abord rejoints dans le quartier Saint-Sauveur à Québec. Plamondon a pris le temps de promener le chien de Lachance.

Chacun dans leur voiture – une Honda Civic volée dans le cas de Lachance -, les deux hommes prennent la route vers Lotbinière. Ils s’arrêtent à deux reprises pour se parler brièvement.

Les policiers ont cette information parce qu’à cette époque, une équipe de filature suit Lachance, dans le cadre d’une enquête pour du trafic de drogue.

Sur le stationnement de la caisse populaire de Saint-Apollinaire, Plamondon vérifie les alentours pendant que Lachance casse une branche qui lui servira à bloquer la porte de l’établissement.

Plamondon retourne dans sa voiture. Lachance enfile sa cagoule et entre dans la caisse populaire, un pistolet prohibé chargé au poing.

Il ressort avec la somme dérisoire de 26$. Lachance s’asseoit dans l’auto de Yves Plamondon. Les deux hommes se rendent au chalet du frère de Plamondon. 

Stéphane Lachance cache l’arme et la cagoule avant de corder du bois.

Yves Plamondon et Stéphane Lachance repartent et s’arrêtent manger au McDonald le plus proche. C’est là qu’ils seront arrêtés par le groupe tactique d’intervention.

«Mon 125 000$!»

Après l’arrestation, les policiers ont fouillé le domicile de Plamondon. Ils y ont trouvé des bijoux de femmes, environ 2000$ en argent et une machine pour compter les billets. Tous ces items seront redonnés à Colosse. Seule sa voiture restera saisie comme biens infractionnels.

Avant de quitter la salle d’audience, Colosse s’est mis à grommeler que les policiers «s’étaient mis de l’argent dans les poches». «Pis, mon 125 000$, t’en parles pas!», a-t-il protesté, avant d’être amené par les agents correctionnels.

28 ans de prison

Yves Plamondon a été libéré en 2014 après 28 ans de détention pour trois meurtres de trafiquants de drogue qu’il a toujours nié avoir commis. En raison d’erreurs policières majeures, la Cour d’appel avait ordonné un second procès, mais la Couronne a plutôt retiré les accusations.

Colosse poursuit la Sûreté du Québec, la Procureure générale du Québec et l’ancien procureur de la Couronne qui l’a fait condamner pour 35 millions $, alléguant les nombreux dommages subis lors de son incarcération. Le procès civil doit se tenir en janvier 2019.

Il y a quelques semaines, Yves Plamondon a été acquitté de l’incendie criminel d’un garage dans Saint-Sauveur.