Un quinquagénaire fait face à une accusation de bestialité. Il a été arrêté en juillet dernier à la suite d’une plainte déposée à la Sûreté du Québec.

Un quinquagénaire accusé de bestialité

Une histoire plutôt étonnante de bestialité s’est déroulée dans une ferme laitière de Marieville. Un quinquagénaire s’est introduit dans une grange et y aurait commis des actes sexuels avec plus d’une vache. Les policiers ont réussi à l’identifier et ont procédé à son arrestation. L’homme est maintenant accusé de bestialité.

Les gestes reprochés à Gérard Denis, 54 ans, se seraient déroulés le 7 juillet dernier. L’individu se serait introduit par effraction dans une étable située à quelques kilomètres de chez lui, à Marieville. « Il est entré par la ventilation », raconte le propriétaire des lieux questionné par La Voix de l’Est.

Le suspect, qui n’est pas connu des exploitants de la ferme, se serait ensuite adonné à des gestes de bestialité avec plusieurs vaches. Certains éléments découverts dans la grange ont mis la puce à l’oreille des propriétaires qui ont soupçonné la présence d’un intrus dans leur bâtisse quelques heures plus tôt.

« Choquant et dégradant »

Les propriétaires n’auraient pu imaginer ce qu’ils ont découvert en visionnant les images captées par les caméras de surveillance de leur établissement. « C’est choquant et assez dégradant », confie le producteur.

Une plainte a été déposée à la Sûreté du Québec. Une enquête menée par les policiers du poste de Rouville a finalement permis l’arrestation du quinquagénaire, le 22 juillet dernier, soit deux semaines après les gestes présumés.

Gérard Denis a été accusé le jour même d’introduction par effraction et de bestialité, au palais de justice de Saint-Hyacinthe. L’individu a été remis en liberté pour la suite des procédures. Il doit revenir au tribunal à la fin du mois de septembre.

L’agriculteur invite d’ailleurs les autres producteurs à être vigilants et à signaler tout geste suspect dans leur propriété.