Un professeur de l'UQTR multiplie les propos anti-vaccins

Au moment où la ville de New York tente d'endiguer une épidémie de rougeole et alors que les autorités de santé publique du Canada disent vouloir agir contre le mouvement anti-vaccins, un professeur de biochimie de l'Université du Québec à Trois-Rivières, Christian Linard, multiplie les propos contre la vaccination sur sa page Facebook personnelle. Une situation dénoncée par plusieurs intervenants.

Des publications « irresponsables »

La vaccination est liée à l'autisme. Elle a déjà été utilisée pour stériliser des populations en Afrique. Elle représente une opération « irréversible, dangereuse et non étudiée ». Alors que l'Organisation mondiale de la santé considère la méfiance à l'égard des vaccins comme l'une des 10 principales menaces à combattre cette année, un professeur de l'Université du Québec à Trois-Rivières multiplie les propos négatifs sur la vaccination sur sa page Facebook personnelle. Entre le 14 mars et le 11 avril, Christian Linard, professeur de biochimie clinique rattaché au département de chiropratique, a publié ou partagé 17 commentaires ou études qui abordent la question des prétendus dangers des vaccins, mettent en doute leur efficacité ou prônent le libre choix de la population face à la vaccination. Aucun propos positif sur les vaccins n'a été relayé pendant cette période. En fait, La Presse n'en a trouvé aucun dans l'ensemble des publications Facebook de M. Linard. Ces publications soulèvent l'inquiétude des experts en immunologie consultés par La Presse.