L’animal avait réussi à nager dans le lac de l’État de New York jusqu’à South Hero, au Vermont, samedi. Il a pu aller sur la terre ferme, mais il a dû retourner dans l’eau, probablement parce qu’il était effrayé par les spectateurs autour de lui. L’orignal a succombé à de l’épuisement et s’est noyé.

Un orignal entouré par des touristes se noie dans le lac Champlain

SOUTH HERO, Vermont — Un orignal s’est noyé dans le lac Champlain, au Vermont, après avoir été entouré par des touristes qui voulaient le photographier, ont annoncé les autorités de la faune de l’État américain.

Robert Currier, qui est responsable de la faune et des pêches, a relaté que l’animal avait réussi à nager dans le lac de l’État de New York jusqu’à South Hero, au Vermont, samedi.

Il a pu aller sur la terre ferme, mais il a dû retourner dans l’eau, probablement parce qu’il était effrayé par les spectateurs autour de lui.

L’orignal a succombé à de l’épuisement et s’est noyé.

M. Currier n’était pas là quand l’animal est retourné dans l’eau, mais il croit que les touristes ont joué un grand rôle dans l’incident, selon leurs témoignages et ceux des autorités locales.

Il dit être arrivé peu avant la noyade de l’orignal.

«Il avait déjà beaucoup de difficulté à ce moment-là. On attendait qu’un bateau arrive pour l’aider, mais avant que le bateau n’arrive, il s’est noyé», a-t-il raconté en entrevue, lundi.

«C’était très difficile là-bas, il y avait probablement des houles de plus d’un mètre et des forts vents.»

Lorsque le bateau est finalement arrivé, M. Currier est allé dans l’eau pour attacher l’orignal et le retirer du lac.

Bernadette Toth était dans le secteur, samedi matin, avec sa fille de 17 ans. Elle a vu un orignal nager jusqu’à la rive, mais elle a quitté l’endroit avant qu’il n’entre dans l’eau.

Mme Toth a indiqué qu’il y avait environ six personnes massées à proximité, ajoutant que l’incident était survenu près d’un trajet de vélo populaire auprès des touristes.

«Ils ont fait comme si c’était toute une foule de personnes. Non, c’est un endroit très achalandé de South Hero. C’est toujours un secteur très, très occupé», a-t-elle soutenu.

Robert Currier a indiqué que les orignaux répondaient aux menaces en fuyant ou en devenant agressifs.

«Je recommanderais au public de garder sa distance de l’animal, de lui donner beaucoup d’espace et d’informer le département des Pêches et de la Faune».