Jusqu'à 500 autres résidences pourraient devoir être évacuées si la situation se détériore.
Jusqu'à 500 autres résidences pourraient devoir être évacuées si la situation se détériore.

Un incendie force l'évacuation d'au moins 500 résidences en Nouvelle-Écosse

PORTERS LAKE, N.-É. - Des équipes de pompiers de la Nouvelle-Écosse ont dû composer avec un terrain rocailleux et un temps sec dimanche, tandis qu'ils continuaient de combattre un incendie hors de contrôle ayant forcé l'évacuation de 523 résidences dans un secteur à l'est de Halifax.

David Steeves, du ministère des Terres et des Forêts de la province, a précisé que le sinistre dans la région de Porters Lake couvrait une superficie de 50 hectares et était contenu dans une proportion de 60 % dimanche après-midi, comparativement à 30 % la veille.

Selon M. Steeves, certains secteurs sont difficiles d'accès, compliquant la bataille. Il a toutefois ajouté que les pompiers allaient «se battre pour chaque pouce de terrain».

Selon le service des incendies de la région de Halifax, les perspectives étaient plus optimistes, mais jusqu'à 500 autres résidences pourraient néanmoins devoir être évacuées si la situation se détériore.

M. Steeves a fait remarquer que de forts vents venant de l'ouest pourraient pousser l'incendie vers la communauté, bien que la situation est difficile à prédire, a-t-il noté, à cause de la météo et des conditions extrêmement arides qui prévalent.

Il a fait savoir qu'environ 45 sapeurs de Halifax se trouvaient dans les bois auprès de 30 pompiers du ministère. Une équipe de gestion des incidents était également sur les lieux.

«Nous demeurons très impliqués dans un effort d'étouffement, et nous prenons le tout extrêmement sérieusement», a déclaré M. Steeves dimanche.

«La nature du terrain est extrêmement exigeante pour les pompiers qui sont dans les bois. Vous pouvez imaginez quelques-uns des larges rochers et choses du genre pour lesquelles le comté de Halifax est réputé. Ils doivent donc traîner beaucoup d'équipement par-dessus ça. C'est du travail difficile.»

Les autorités ont également rappelé aux citoyens qu'une interdiction de faire des feux est en vigueur partout dans la province, car les risques d'incendie sont élevés à cause des conditions sèches, du vent et du faible taux d'humidité.