Un homme est barricadé dans un logement de la rue de la Vérendrye, à Trois-Rivières.

Un homme barricadé à Trois-Rivières

Un homme de 42 ans a tenu les policiers de Trois-Rivières en haleine pendant huit heures, mardi, après s’être barricadé dans son logement de la rue de La Vérendrye, à Trois-Rivières.

C’est la troisième fois que les policiers se rendent à cet endroit pour un appel de cette nature. Les deux autres interventions s’étaient terminées plus rapidement. 

La police de Trois-Rivières a été appelée, vers 10 h 15, parce que l’individu aurait menacé de mettre fin à ses jours. Un important périmètre de sécurité a été érigé. La rue a été fermée entre Chanoine-Chamberland et Baillargeon.

Les policiers ont tenté de communiquer avec lui tout au long de la journée, mais le Trifluvien a refusé d’entamer le dialogue.

«Un déploiement policier avait suivi afin de maintenir un périmètre de sécurité, compte tenu des propos menaçants verbalisés par l’occupant des lieux. Plusieurs tentatives de prise de contact avec l’individu, qui semblait en proie à des problèmes psychologiques, sont demeurées infructueuses», explique le sergent Luc Mongrain, porte-parole de la police de Trois-Rivières. 

L’homme était seul dans son logement. Seul son voisin de palier a été évacué.

L’opération policière s’est terminée vers 18h10, à la suite d’une «entrée dynamique» des policiers. 

«Les policiers ont investi les lieux par une entrée dynamique afin de s’enquérir de l’état de santé de l’individu qui ne donnait plus signe de vie. Celui-ci fut maîtrisé par les policiers qui l’ont par la suite conduit au Centre hospitalier de Trois-Rivières afin de faire évaluer son état», explique le sergent Luc Mongrain.