Les sextos envoyés par de jeunes élèves ont régulièrement fait la manchette ces derniers mois.

Un guide pour mieux comprendre le phénomène du sexting

Les sextos envoyés par de jeunes élèves ont régulièrement fait la manchette ces derniers mois. Pour aider les parents et les écoles à comprendre ce phénomène et avoir les bons outils pour y répondre adéquatement, la Chaire de recherche Bien-être à l’école et prévention de la violence de l’Université Laval lance lundi un guide sur le sexting, le sextorsion et la cyberagression sexuelle, écrit par la directrice générale du Centre Cyber-aide, Cathy Tétreault.

Le guide fournit des informations concernant des gestes commis ou subis par les jeunes à l’aide des technologies d’information et de communication via internet, et s’adresse aussi bien aux victimes, aux témoins qu’aux auteurs. «Quand il y a des cas dans les écoles, le milieu scolaire et les parents ne sont pas outillés pour comprendre pourquoi ça se fait, dans quel contexte ça peut se faire et les lois qui sont régis avec ça», explique Cathy Tétreault. 

«Les conséquences pour les victimes sont aussi graves qu’une agression sexuelle physique», affirme l’auteure du guide. «Pour autant, il ne faut pas que les auteurs deviennent des agresseurs sexuels. Tout le monde souffre dans cette situation et il n’est pas toujours facile d’aborder la problématique adéquatement», poursuit-elle.

La directrice générale de Cyber-aide s’est basée sur des exemples concrets pour écrire son guide et donne des solutions. «C’est vraiment dans le but de bien comprendre, bien encadrer, mieux intervenir, et de moins juger aussi. Ce sont des informations pour le savoir-être et le savoir-faire.»

Le guide peut être téléchargé sans frais à centrecyber-aide.com ou à en le demandant à violence-ecole@ulaval.ca.