Claude Charbonneau a été arrêté ce matin à Trois-Rivières et fera face à des accusations de meurtre au premier degré.
Claude Charbonneau a été arrêté ce matin à Trois-Rivières et fera face à des accusations de meurtre au premier degré.

Un dangereux fugitif arrêté à Trois-Rivières: Claude Charbonneau sera accusé de deux meurtres prémédités

Paule Vermot-Desroches
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — Un fugitif de 61 ans soupçonné d’avoir commis deux meurtres à Montréal au début du mois d’août a été arrêté mercredi matin à Trois-Rivières. Claude Charbonneau était activement recherché par le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) depuis les derniers jours, d’abord comme témoin important, puis comme principal suspect dans cette affaire de double meurtre.

La police de Trois-Rivières confirme qu’elle a arrêté l’individu sur son territoire mercredi matin. Selon le SPVM, qui mène l’enquête, l’individu circulait à bord d’une automobile qui avait été rapportée volée.

Selon le mandat d’arrestation émis contre lui, Claude Charbonneau aurait assassiné, le 4 août dernier, Pierre Phaneuf, 68 ans, dans un appartement du boulevard Henri-Bourassa. Les deux hommes habitaient le même immeuble à logements.

Puis, le suspect aurait assassiné Theodoros Debyiotis, 80 ans, dans un appartement de l’avenue Benny dans Notre-Dame-de-Grâce. À l’arrivée des policiers sur les lieux, la victime était gravement blessée, et a malheureusement succombé à ses blessures quelques heures plus tard.

À ce stade-ci de l’enquête, le lien entre le suspect et les deux victimes n’a pas encore été dévoilé.

Le SPVM avait publié de nouvelles images du suspect au cours des dernières heures, espérant faire débloquer l’enquête. La police souligne que Claude Charbonneau n’a pas résisté à son arrestation. Il a été conduit au quartier général de la police de Trois-Rivières, où il a été recueilli par les enquêteurs du SPVM qui le ramèneront à Montréal, en vue de sa comparution, jeudi matin. Il devra faire face à deux chefs d’accusation de meurtre au premier degré, l’accusation la plus grave du code criminel.