Un corps retrouvé sur le rivage du lac Saint-Jean

Emilie Gagnon
Le Quotidien
Un corps a été retrouvé dans le secteur du chemin de la Baie-Des-Jean, à Alma, vendredi en soirée. C’est un résidant du coin qui aurait signalé la présence du corps sur le rivage de la rivière Grande Décharge vers 20h. Tout porte à croire qu’il s’agirait de l’un des deux motoneigistes français qui manquent à l’appel, depuis le mois de janvier, mais la Sûreté du Québec ne peut le confirmer pour le moment.

À la suite du signalement,  les pompiers ont été déployés sur place afin de récupérer le corps et une enquête a été initiée afin de préciser l’identité formelle de la victime.  « Nous ne pouvons pas le confirmer pour le moment, mais selon les premières informations que nous avons en main, il pourrait s'agir d'un des motoneigistes qui ont sombré dans l'embouchure du lac Saint-Jean au mois de janvier dernier », a fait savoir le sergent Louis-Philippe Bibeau de la Sûreté du Québec. 

Le 21 janvier, huit motoneigistes et un guide québécois s’étaient retrouvés dans les eaux froides du lac Saint-Jean. De ces huit motoneigistes, trois touristes français avaient survécu. Ils avaient d’ailleurs réintégré la France dans les jours suivant les événements. 

Un premier corps avait été sorti de l’eau par les pompiers d’Alma, celui du guide Benoît Lespérance.

Au cours des jours suivants la tragédie, les plongeurs de la SQ avaient repêché les corps de Gilles Claude, 58 ans, Yan Thierry, 24 ans, et Julien Benoît, 34 ans, mais deux touristes français manquaient toujours à l’appel, soit Jean-René Dumoulin, 24 ans, et Arnaud Antoine, 25 ans. 

En date du 30 janvier, sept motoneiges avaient été repêchées par la Sûreté du Québec.

Le 6 février, la SQ avait pris la décision d’interrompre les recherches afin de retrouver les deux derniers motoneigistes français toujours disparus. Le porte-parole Hugues Beaulieu avait mentionné que la SQ souhaitait reprendre les recherches au printemps, étant donné que le temps froid de l’hiver compliquait les choses.