Les Forces armées canadiennes ont déployé un avion et un hélicoptère dans le but de retrouver un aéronef Cessna 172 porté disparu tard mercredi soir en Estrie.

Un Cessna et sa pilote portés disparus

Les Forces armées canadiennes ont déployé un avion et un hélicoptère dans le but de retrouver un aéronef Cessna 172 porté disparu tard mercredi soir en Estrie.

La pilote était seule à bord au moment de quitter les écrans radars.

L’aéronef a quitté l’aéroport de Mirabel à destination de l’aéroport de Sherbrooke dans la soirée de mercredi, selon un communiqué transmis par la Défense nationale.

L’avion a disparu du radar à environ 37 kilomètres au nord-ouest de Sherbrooke, soit dans le secteur de Valcourt et Saint-Denis-de-Brompton.

Un avion Hercules et un hélicoptère Griffon de la base de Trenton, en Ontario, ont été dépêchés sur les lieux vers 1 h 30 dans la nuit de jeudi. Un autre hélicoptère Griffon de la base de Bagotville s’est par la suite joint aux recherches.

Un aéronef et une équipe de Sauvetage et recherche aériens du Québec ainsi qu’un hélicoptère de la Sûreté du Québec ont également été déployés.

Les Forces armées canadiennes ont déployé un avion et un hélicoptère dans le but de retrouver un aéronef Cessna 172 porté disparu tard mercredi soir en Estrie.

La famille de la pilote

En après-midi, jeudi, la compagnie Cargair a déclaré par communiqué avoir appris « avec désarroi », la nuit dernière, la disparition de l’un de ses avions.

La compagnie a suspendu ses activités de Mirabel jusqu’à nouvel ordre et affirme être en contact constant avec les autorités, dont le Bureau de la sécurité des transports, les services de recherche et sauvetage canadiens et la Sûreté du Québec.

« Tous les membres de Cargair sont évidemment sous le choc et toutes nos pensées sont dirigées vers la famille de la pilote », ajoute l’entreprise, qui n’accordera pas d’entrevue à ce sujet.

Sur son site internet, l’académie de vol Cargair dit disposer d’une flotte de dix avions Cessna 172. L’entreprise soutient être la plus grande école de pilotage privée au Canada, avec trois succursales sur trois bases distinctes dans les environs de Montréal. Ses écoles de pilotage sont situées à Mascouche, Trois-Rivières et Saint-Hubert.

Au moment de mettre sous presse, l’avion n’avait toujours pas été retrouvé. Avec La Presse canadienne

Un avion Hercules de l'Armée canadienne a été dépêché dans la nuit de jeudi.