La victime, Maxime Dugas Lepage, 27 ans de Sainte-Anne-des-Monts.
La victime, Maxime Dugas Lepage, 27 ans de Sainte-Anne-des-Monts.

Un cas de disparition à Sainte-Anne-des-Monts transformé en dossier de meurtre

Johanne Fournier
Johanne Fournier
Collaboration spéciale
L’enquête entourant la disparition de Maxime Dugas Lepage, 27 ans de Sainte-Anne-des-Monts, a conduit à l’arrestation de deux hommes samedi à Rimouski. Steve Lévesque et Maxime Labrie ont formellement été accusés d’homicide lundi au palais de justice de Sainte-Anne-des-Monts.

Steve Lévesque, 46 ans de Montréal, et Maxime Labrie, 29 ans de Rimouski, doivent respectivement répondre à une accusation de meurtre au deuxième degré et de complicité après le fait. Les deux individus demeurent détenus. Ils seront de retour au palais de justice de Sainte-Anne-des-Monts le 24 février pour l’étape d’orientation et déclaration. 

La disparition de la victime avait été rapportée il y a cinq jours. «L’enquête se poursuit dans ce dossier afin de localiser le corps de Maxime Dugas Lepage, qui n’a pas été retrouvé», signale l’agent d’information de la Sûreté du Québec (SQ), Stéphane Tremblay. La SQ demande d’ailleurs l’aide du public. Toutes les informations en lien avec ce dossier peuvent être communiquées de façon confidentielle à la centrale de l’information criminelle au 1 800 659-4264.

Depuis le début de cette affaire, les enquêteurs ont effectué des perquisitions. Vendredi, l’enquête criminelle a mené à un vaste déploiement policier dans deux résidences de Sainte-Anne-des-Monts considérées comme des scènes de crime. 

La victime est le fils de Martin Lepage de Sainte-Anne-des-Monts, qui a été arrêté avec Langis Bélanger de Rimouski le 20 juillet 2018 en pleine mer des Caraïbes. À bord d’un ancien voilier de course, les deux hommes transportaient 53 ballots totalisant 1,5 tonne bourrés de cocaïne évaluée à 100 millions $. Lepage et Bélanger avaient tenté d’échapper à leur arrestation par les gardes-côtes, après avoir mis le feu au monocoque acheté quelques mois plus tôt en France. Selon une source locale, les deux présumés trafiquants sont toujours incarcérés à la prison de Ducos en Martinique. Est-ce que l’enquête policière pourra établir un lien entre les deux affaires? Il est impossible de le savoir pour l’instant.