Jorge Frozzini est le professeur responsable du nouveau baccalauréat en communication interculturelle et médiatique.

Un baccalauréat en communication nouveau genre à l'UQAC

À compter de la rentrée 2018, l’UQAC dispensera une nouvelle carte de formation avec le lancement du baccalauréat en communication interculturelle et médiatique, une formation générale visant à donner des bases solides aux étudiants désireux de poursuivre des études aux cycles supérieurs ou pour compléter une intégration dans un milieu professionnel.

Le lancement du programme a été effectué jeudi lors d’un entretien diffusé sur Facebook par Jorge Frozzini, créateur du programme.

Ce dernier a expliqué qu’avant la création du programme, des analyses ont été effectuées afin d’explorer toutes les formations dispensées au Québec et au Canada dans les institutions universitaires dans le secteur des communications. Les créateurs en sont arrivés à proposer un programme portant sur les médias émergents et la communication interculturelle, dont l’objectif est de développer chez les étudiants un esprit critique versus les nouveaux phénomènes sociaux en relation avec le Web. M. Frozzini a cité en exemple l’exposition de photographies d’enfants nus sur le Web, la surveillance par des employeurs des activités de leurs employés sur les réseaux sociaux, les activités criminelles, le phénomène des fausses nouvelles, etc. « Le sens critique et d’analyse permet de comprendre les tendances sociales qui se dégagent. Il est impossible de bien agir si on ne comprend pas ces tendances », explique le professeur rattaché à l’unité d’enseignement en linguistique et en langues.

Le tronc commun comprend des cours portant sur l’économie politique des communications de masse, la méthodologie de recherche en communication, les médias émergents, les pratiques de communication publique, l’organisation de textes, la rédaction et les ressources informatiques.

Les étudiants inscrits pourront faire le choix de deux concentrations, soit les médias émergents portant, entre autres, sur les arts médiatiques, la production et diffusion Web, l’écriture dans les médias émergents. La concentration interculturelle comprend des cours en techniques et compétences interculturelles, le statut migratoire, les modèles de gestion de la diversité, techniques de compétences interculturelles, etc.

Le programme inclut également des cours de langues obligatoires de divers niveaux en anglais ou espagnol et une longue liste de cours optionnels.


« Le sens critique et d’analyse permet de comprendre les tendances sociales qui se dégagent. Il est impossible de bien agir si on ne comprend pas ces tendances. »
Jorge Frozzini

Le programme de baccalauréat sera couronné par la possibilité d’un stage dans un groupe universitaire, entreprises privées, agences gouvernementales, ou encore dans le milieu communautaire au pays ou à l’étranger, a indiqué M. Frozzini.

Outre M. Frozzini, l’UQAC devrait embaucher trois nouveaux professeurs pour la première session prévue en septembre. 

La direction espère l’inscription de 90 étudiants à temps complet. Lors de la deuxième année, les étudiants pourront s’inscrire à temps partiel.