Le Service de police de Saguenay confirme que la balle qui a percé la piscine d’un citoyen de Jonquière provient d’une carabine de calibre 22.
Le Service de police de Saguenay confirme que la balle qui a percé la piscine d’un citoyen de Jonquière provient d’une carabine de calibre 22.

Trou de balle dans une piscine: des armes saisies chez un policier de la SQ

Patricia Rainville
Patricia Rainville
Le Quotidien
Les policiers de Saguenay enquêtent sur un curieux méfait survenu la semaine dernière, à Jonquière. Le projectile d’une arme à feu a percé la piscine d’un citoyen et une balle provenant d’une carabine de calibre 22 a été retrouvée dans l’eau. L’arme en question appartiendrait à un policier de la Sûreté du Québec (SQ) qui demeure dans le secteur et des armes ont été saisies chez lui pour une analyse balistique.

Un citoyen de Jonquière a eu la surprise de voir un trou de balle sur la paroi de sa piscine, il y a quelques jours. La piscine fuyait et une balle a été retrouvée au fond de l’eau. Rapidement, il a fait appel aux policiers, très inquiet, d’autant plus que des enfants se baignaient dans la piscine quelques heures plus tôt. La balle aurait été tirée en fin d’après-midi, un dimanche.

Enquête en cours et analyse balistique

Le porte-parole du Service de police de Saguenay, Bruno Cormier, a confirmé au Quotidien que des enquêteurs s’étaient rendus sur place et qu’une enquête était en cours pour un méfait sur une piscine, causé par une arme à feu. Plusieurs résidants du coin ont été rencontrés.

Le citoyen s’est aperçu que sa piscine fuyait, en raison du trou de balle.

La scène analysée par les enquêteurs de Saguenay, la trajectoire de la balle et les informations des voisins ont mené à la rencontre d’un individu qui demeure à proximité.

Selon les informations confirmées par les autorités, la balle tirée provenait bien d’une carabine de calibre 22 et des armes, dont une correspondant à la balle retrouvée, ont été saisies chez un voisin.

Il se trouve que le voisin en question est un policier de la SQ. Cette information, obtenue de source sûre par Le Quotidien, n’a pas été confirmée par Bruno Cormier, puisque l’enquête est toujours en cours.

Inutile de préciser qu’il est interdit de tirer avec une arme à feu dans un quartier résidentiel.

Le Service de police de Saguenay confirme que la balle qui a percé la piscine d’un citoyen de Jonquière provient d’une carabine de calibre 22.

Bruno Cormier a souligné que l’enquête se poursuivait et il a ajouté qu’une telle analyse balistique peut nécessiter plusieurs semaines, voire quelques mois de travail.