Micheline Côté affirme avoir plus d’énergie aujourd’hui, comparativement à avant ses premiers traitements en sol mexicain.

Traitée au Mexique: Micheline Côté voit des progrès

La partie est loin d’être gagnée pour Micheline Côté, une femme de Stanstead qui subit présentement des traitements contre le cancer au Mexique. Mais celle-ci n’a pas encore baissé la garde et elle sent même que son état de santé s’améliore peu à peu.

« C’est difficile de voir des résultats concrets parce qu’il faudrait que je passe un TEP-scan pour qu’on en sache vraiment plus sur mon état de santé. Mais, parce que c’est beaucoup de radiographies et qu’on m’en a fait un en janvier au Québec, je préfère attendre quelques semaines de plus avant de repasser ce genre de scan », explique Mme Côté.

À lire aussi: Une lutte à finir contre le cancer

N’empêche, la résidente de Stanstead affirme avoir plus d’énergie aujourd’hui, comparativement à avant ses premiers traitements en sol mexicain. « Ça s’améliore. Ma sœur qui est avec moi au Mexique me le confirme », déclare-t-elle, en soulignant par ailleurs que ses dernières prises de sang n’ont rien montré d’inquiétant.

Selon les plus récentes informations disponibles, le corps de Micheline Côté présentait des métastases au foie, aux poumons, aux os ainsi qu’à l’abdomen. Mais celle qui a survécu à un sarcome d’Ewing, au début de l’âge adulte, croyait malgré tout pouvoir recouvrer la santé.

Néanmoins, Mme Côté sait que la situation dans laquelle elle se retrouve est grave. « Je joue ma dernière carte d’atout. Je pense que je peux gagner quelques années de plus avec les traitements que je reçois en ce moment. »

La clinique où elle est traitée est située à Tijuana. Le personnel de la clinique en question emploie des méthodes alternatives pour favoriser son retour à la santé. La sexagénaire précise toutefois que de petites doses de chimiothérapie sont également utilisées pour l’aider à traverser l’épreuve qu’elle affronte.

Besoin d’aide

Au Mexique, Micheline Côté ne pourra évidemment pas employer sa carte d’assurance-maladie pour régler la facture de la clinique où elle reçoit ses traitements. Elle constate que les coûts grimpent rapidement et souhaite avoir plus d’aide encore de la part de la population.

« J’ai recueilli environ 9000 $ de différentes façons auprès de la population. Mais mes traitements m’ont déjà coûté plus de 20 000 $ et, en plus, il faut que je paie mon hébergement, le taxi, mes billets d’avion, etc. J’ai déjà vidé mes comptes et je dépense mes RÉER en ce moment. L’aide du public est donc toujours bienvenue », confie-t-elle.

Mme Côté émet le souhait qu’une personne touchée par sa situation organise un souper spaghetti ou tout autre activité-bénéfice de ce type. Il est également possible de la supporter financièrement en effectuant un don en ligne à l’adresse suivante : https://www.gofundme.com/immunity-therapy-center-mexico. Pour la joindre, on peut par ailleurs lui écrire à cotemiche@gmail.com.