Deux appartements, dont un situé sur la rue Langlois à Granby (notre photo), ont été perquisitionnés par les policiers afin de stopper des activités de trafic de stupéfiants.

Trafic de stupéfiants: deux autres perquisitions à Granby

Deux frappes policières menées simultanément à Granby jeudi ont permis aux enquêteurs de saisir des comprimés de méthamphétamine et du cannabis. Deux hommes et une femme ont été arrêtés. Le Groupe tactique d’intervention de la Sûreté du Québec a été mis à contribution en raison du risque potentiel que représentait l’opération.

Les membres de l’escouade spécialisée sont intervenus sur le coup de 6 h dans un immeuble à logements situé sur la rue Simonds Sud, face à l’école secondaire J.-H.-Leclerc. « À cet endroit, on savait qu’il y avait des antécédents de violence et qu’il y avait possiblement des armes », explique Caroline Garand, porte-parole du Service de police de Granby.

Un poing américain a été saisi dans le logement, en plus de comprimés de méthamphétamine, de cannabis et d’argent. 

Une femme âgée de 22 ans, Vanessa Desautels, et un homme de 24 ans, David Carpentier, tous deux connus des policiers, ont été arrêtés sur place. Le duo est accusé de possession de drogue dans le but d’en faire le trafic. Des accusations de bris de conditions et de possession d’une arme prohibée ont été ajoutées contre le jeune homme. Le duo demeure détenu jusqu’à leur enquête sur remise en liberté. 

Un autre appartement, situé sur la rue Langlois, a également été visité par les policiers. Dans ce cas, ce sont les membres du groupe de perquisitions dynamiques du corps de police granbyen qui sont intervenus. Ils sont formés pour intervenir lorsque l’endroit ciblé représente un certain degré de risque, explique l’agente Garand. 

Les agents ont saisi 30 comprimés de méthamphétamine, deux grammes de cannabis et près de 700 $ dans le logement. 

Un homme de 32 ans, lui aussi connu des forces de l’ordre, a été arrêté. Il a été libéré avec une promesse à comparaître ultérieurement. 

Le maître-chien de la SQ a également participé aux perquisitions. 

Les perquisitions réalisées jeudi découlent d’une enquête ouverte en novembre dernier à la suite d’informations transmises par le public à propos de la vente de stupéfiants aux adresses perquisitionnées. Les policiers expliquent avoir agi rapidement en raison de la proximité entre le point de vente et l’école secondaire, sans toutefois pouvoir confirmer que des étudiants s’approvisionnaient là, dit l’agente Garand. 

Trois saisies en moins de 24 heures

Ces frappes ont été réalisées moins de 24 heures après celle effectuée dans une résidence de la rue Dufferin, mercredi, où un éventail de drogues a été saisi. Plus de 600 comprimés de méthamphétamine, 50 grammes de cannabis, 300 millilitres de GHB, une dizaine de sachets de poudre blanche s’apparentant à de la cocaïne, 50 grammes de haschisch et des médicaments Xanax et Cialis ont été saisis. Un revolver à plombs et des plombs ont également été retrouvés. 

Un homme âgé de 22 ans, Isaak Ménard, a été arrêté sur place. Connu des policiers, il a été formellement accusé de possession de stupéfiants dans le but d’en faire le trafic et de bris de condition, jeudi, au palais de justice de Granby. Il restera incarcéré jusqu’au 4 février. 

Un autre appartement, cette fois situé rue Langlois, a été visité par les policiers. Ce sont les membres du Service de police de Granby qui sont intervenus.