Sydney Lallier a été sacrée grande gagnante de l’édition 2017 de La Voix Junior dimanche soir.

Sydney Lallier triomphe à La Voix Junior!

Le coup de foudre du public québécois pour Sydney Lallier­ s’est confirmé dimanche soir. La jeune rappeuse granbyenne a été couronnée grande gagnante de l’édition 2017 de La Voix Junior.
L’animateur Charles Lafortune a félicité la gagnante en paraphrasant la pièce Lose Yourself d’Eminem, chantée par la Granbyenne plus tôt dans la soirée. « Sydney, tu es toute une rappeuse. Et tu l’as chanté ce soir. You only have one shot, et tu l’as eue, Sydney ! »

Lors de la finale de la populaire émission, la protégée de Marie-Mai a interprété La force de comprendre, du groupe Dubmatique. Sa performance a été préférée à celles d’Alexandre Picard (Quand on n’a que l’amour, de Jacques Brel) et d’Angélie­ St-Amand (Si Fragile, de Luc De Larochellière).

Après le dévoilement du choix du public, Sydney peinait à trouver les mots pour décrire sa joie. « (Ça représente) mes rêves. Mais maintenant, c’est des réalités », a-t-elle lancé. « (Je voudrais remercier) mes parents et mon professeur de chant, Olivier (Chagnon). »

L’animateur Charles Lafortune a félicité la gagnante en paraphrasant la pièce Lose Yourself d’Eminem, chantée par la Granbyenne plus tôt dans la soirée. « Sydney, tu es toute une rappeuse. Et tu l’as chanté ce soir. You only have one shot, et tu l’as eue, Sydney ! »

Lors de la finale de la populaire émission, la protégée de Marie-Mai a interprété La force de comprendre, du groupe Dubmatique. Sa performance a été préférée à celles d’Alexandre Picard et d’Angélie­ St-Amand.

Dans l’heure suivant son triomphe, la page Facebook officielle de Sydney­ a d’ailleurs été prise d’assaut par des dizaines d’admirateurs comblés. Le maire de Granby, Pascal Bonin, s’est rapidement joint au concert de félicitations. « Granby (est) tellement fier de ses artistes. Bravo à toi Sydney­, gagnante de La Voix Junior. Ce soir, ton talent a rayonné à travers le Québec­ », a-t-il publié sur son compte personnel. 

En plus du voyage au Mexique offert par Sunwing à chacun des trois finalistes, la jeune rappeuse remporte également une bourse de 25 000 $, gracieuseté de la pâtisserie Vachon.

Éloges

Dans la première portion de l’émission, Sydney avait devancé Sylia Kacel, une chanteuse non-voyante provenant de Laval, dans la demi-finale de l’équipe de Marie-Mai.

Lors de son interprétation de Lose Yourself, elle a eu droit à une mise en scène élaborée reproduisant l’ambiance­ d’un spectacle de rap. 

Les éloges n’ont pas tardé à suivre. « Je veux te remercier d’avoir pris la décision de participer à La Voix Junior. Parce que t’as transformé le spectacle avec ton talent, avec ta couleur et avec ta voix précise. C’est un phénomène ce que tu fais », a lancé Marie-Mai. « Quand tu vas devenir une rappeuse internationale, je vais pouvoir dire à tout le monde qu’au début de ta carrière, t’étais dans mon équipe. Je me retournerai toujours pour toi, et tu seras toujours dans mon équipe. »

Également originaire de Granby, le coach Alex Nevsky a abondé dans le même sens. « T’as pas besoin de cette chaise (sur laquelle elle était placée debout) pour être une grande rappeuse. (...) À chaque fois, tu nous rentres dedans. T’as vraiment l’aura d’une superstar. »

En raison de la politique de communications entourant l’émission, La Voix de l’Est n’a pu s’entretenir avec Sydney dimanche soir. 

Un prof comblé

À quelques heures de la finale, le professeur de chant Olivier Chagnon soulignait le chemin parcouru par son élève. « Tout au long de l’aventure, (Sydney) a défendu sa place en tant que rappeuse. Aujourd’hui, je porte en moi beaucoup de fierté. Fier de l’avoir accompagnée dans l’accomplissement de son rêve, mais aussi fier de voir que cette jeune femme, âgée de 11 ans maintenant, a travaillé fort pour être où elle est rendue ! », a-t-il écrit sur sa page Facebook.

Le restaurant Bistro Forik de Granby a diffusé la finale de la saison sur des écrans géants dimanche soir pour le plus grand bonheur des fans de Sydney.

Fierté granbyenne

Le parcours de Sydney Lallier à La Voix Junior aura généré passablement d’intérêt dans la région. Une centaine de personnes sont allées à sa rencontre mercredi dernier à la cantine Chez Ben, où elle a signé des autographes et interprété une chanson. Son visage apparaissait aussi sur les panneaux numériques de la Ville de Granby. 

Dimanche, Suzanne Boutin était présente avec un groupe d’amis au restaurant Bistro Forik, qui diffusait la finale de la saison sur des écrans géants. La Granbyenne a rapidement été impressionnée par sa jeune concitoyenne. « Je savais qu’elle pouvait aller loin. Je l’ai vue chanter au Centre d’interprétation de la nature du lac Boivin et déjà, je l’avais trouvé très bonne. »

« Je me suis dit qu’elle pouvait aller loin (dans l’émission). » Et ce, même si Sydney préconise un style bien précis, soit le rap. « Ça fait son authenticité, elle se démarque », estime Mme Boutin. 

Avant même de connaître le verdict de dimanche, Ginette Robert disait souhaiter que Sydney aille au bout de sa passion. « J’espère qu’elle va continuer. (Le rap) c’est un créneau où il n’y a pas beaucoup de femmes. Elle va peut-être en encourager d’autres qui ont peur (de se lancer). »

Mme Robert estime que son passage à La Voix Junior aura fait rayonner Granby, comme Andréanne A. Malette l’avait fait dans le cadre de Star Académie en 2012.