Sport’Aide a pour mission «d’instaurer un leadership dans la mise en œuvre d’initiatives favorisant un environnement sportif sain, sécuritaire et harmonieux» pour les jeunes sportifs québécois.

Souvenirs de Patrick Roy et autres illustres athlètes en vente pour financer Sport’Aide

Des objets signés par Patrick Roy, Marie-Philip Poulin et Karen Paquin figurent au nombre des prix de l’encan tenu actuellement par l’organisme Sport’Aide pour financer ses actions.

Le fonctionnement est fort simple : chaque don de 5$ réalisé au sportaide.ca permettra au donateur de courir la chance de gagner l’un des cinq objets à l’enjeu. La campagne de financement prend fin vendredi.

Un chandail de l’Avalanche du Colorado griffé par Roy, un bâton signé par Poulin et son ex-coéquipière Charline Labonté et un blouson olympique dédicacé par Paquin sont disponibles. Tout comme un vélo BMX de Fournel Bicycles et des carnets de 20 billets pour assister aux matchs des Capitales de Québec.

Sport’Aide a pour mission «d’instaurer un leadership dans la mise en œuvre d’initiatives favorisant un environnement sportif sain, sécuritaire et harmonieux» pour les jeunes sportifs québécois, explique un communiqué diffusé, mardi. Il souhaite éliminer tous les types de violence dont peuvent être victimes les athlètes en herbe, qu’elles soient sexuelle, physique ou psychologique. L’organisme mettra en ligne, le 1er mai, un service d’écoute et d’accompagnement.

«Dans notre esprit, la violence en milieux sportifs nous concerne tous et c’est pourquoi nous comptons sur le grand public pour s’investir dans la sécurité de nos jeunes athlètes, qui méritent de vivre une expérience sportive positive», a écrit le président Denis Servais, dans ce même communiqué. «Les conséquences sur le bien-être, le développement et la sécurité des jeunes sont trop importantes pour tourner la tête.»