Lewis Irving prend le deuxième rang

Ski acrobatique: médaillé d’argent, Lewis Irving voit son travail récompensé

0,46 point de plus et il était sacré champion! Pour la deuxième fois de sa carrière, Lewis Irving est médaillé à une épreuve individuelle en Coupe du monde des sauts de ski acrobatique. Samedi, à l’étape de Raubichi (Bélarus), le skieur de Québec a mis la main sur la médaille d’argent.

Grâce à son pointage de 124,43, Irving est passé à un cheveu de monter sur la plus haute marche du podium où est grimpé l’Américain Justin Schoenefeld (124,89 points). Un autre Américain, Christopher Lillis (122,17 points) a mis la main sur le bronze.

L’autre podium d’Irving avait été une troisième place à Secret Garden, en Chine, en décembre 2017.

Question d’ajouter encore plus de lustre à cette prestation, le Québécois a été le sixième et dernier à se qualifier pour la Super Finale. Il a donc utilisé cette situation à son avantage comme il l’a expliqué en entrevue à Sportcom.

«J’étais le premier à m’élancer (en finale) et je savais que je n’avais pas le choix de donner le tout pour le tout, surtout avec les cinq autres gars qui allaient sauter (après moi) avec des triples périlleux cinq vrilles, ce qui sont les sauts les plus difficiles dans le circuit», a soutenu celui qui a exécuté un triple périlleux quatre vrilles.

«Je l’ai pratiqué à l’entraînement cette semaine et je me sentais prêt et confiant. J’ai senti que j’ai mis un petit peu de pression sur les autres en sortant un saut avec un gros score.»

Malgré cette belle prestation, le médaillé d’argent est demeuré humble dans ses commentaires, tout en mettant de l’avant le travail fait par son entraîneur Jeff Bean.

«Jeff et moi travaillons sur un très bon plan. Ça continue d’évoluer jour après jour et nous allons dans la bonne direction. Il fallait juste mettre toutes les étapes ensemble au bon moment et ce que nous avons fait aujourd’hui», a poursuivi celui qui avait fini dixième, une semaine plus tôt, à la Coupe du monde de Moscou.

«Je m’améliore chaque semaine et c’est la troisième en ligne que j’accède à la finale (12 premiers). J’ai chuté les deux autres fois, mais cette semaine, je ne voulais pas répéter la même erreur.»

L’autre Québécois inscrit, Félix Cormier-Boucher, a terminé en 27e place.

Irving et Cormier-Boucher seront de retour en action dimanche, à la compétition en synchro, une épreuve qui ne comptera pas au classement du circuit de la Coupe du monde.

Saison terminée pour Catrine Lavallée

La Montréalaise Catrine Lavallée devait être du concours féminin, mais elle a déclaré forfait en raison d’une blessure qui met un terme à sa saison.

«Malheureusement, c’est la fin de l’aventure pour moi cette saison. Je ne prendrai pas part au reste du circuit de la Coupe du monde cet hiver en raison d’une blessure au genou/jambe. Ce fut une décision difficile à prendre de retourner à la maison avant la fin, mais il faut deux jambes pour performer en ski acrobatique», a écrit Lavallé dans sa page Facebook.