Savez-vous parler la langue des chats?

Les chats sont des animaux domestiques populaires : on estime à 200 millions le nombre de chats de compagnie dans le monde, ce qui est plus que le nombre de chiens de compagnie. On trouve des chats dans environ 38 % des foyers canadiens, 25,4 % des foyers américains et 25 % des foyers européens.

Les chats sont également une grande source de divertissement. Il y a plus de deux millions de vidéos de chats sur YouTube, et d’innombrables chats sont des célébrités sur Internet, comme Grumpy Cat et Lil’ Bub, avec chacun des millions d’adeptes sur leurs comptes de médias sociaux.

Malgré la popularité des chats, tous ceux qui en ont côtoyé un savent qu’ils ne sont pas toujours évidents à décrypter. Ils peuvent venir chercher l’affection de leur maître, puis, sans avertissement, lui donner un gros coup de patte. Cela conduit à la question suivante : les chats sont-ils des bêtes ingrates ou simplement des incompris ?

Le langage corporel des chats

Si les chats semblent mystérieux, on peut mieux les comprendre en observant leur comportement. La position du corps, de la tête, des oreilles et de la queue sont autant d’indices révélateurs.

Un chat anxieux ou craintif peut s’accroupir sur le sol, cambrer le dos, baisser la tête et aplatir les oreilles. Il peut également reculer pour éviter le contact, se cacher, hérisser sa fourrure (horripilation), grogner, siffler, cracher, frapper ou mordre.

En revanche, s’il est content, un chat va s’approcher avec la queue relevée, le corps et la tête en position neutre et les oreilles vers l’avant. S’il est au repos, il peut rentrer les pattes sous lui ou s’allonger sur le côté avec les pattes tendues.

Les expressions de la face peuvent également être un indicateur de ce que ressent un chat. Des chercheurs ont constaté que certaines personnes peuvent facilement distinguer les images de chats qui souffrent de celles de chats qui ne souffrent pas. Malgré cela, toute la gamme des expressions félines, que ce soit dans des situations positives ou négatives, n’a pas fait l’objet de beaucoup d’analyse.

Peu de gens s’y connaissent en expressions félines

Comme postdoctorante en sciences animales, j’ai mené une étude en ligne dans laquelle les participants regardaient de courts clips vidéo présentant des chats dans diverses situations. Lorsqu’un chat s’approchait de son propriétaire pour lui demander des friandises, par exemple, on a considéré qu’il s’agissait d’une situation positive et s’il cherchait à s’éloigner d’une personne qu’il ne connaissait pas, on a évalué la situation comme négative.

Les clips ont été soigneusement sélectionnés sur la base de critères comportementaux stricts et montés de façon à ne montrer que la face des chats et à supprimer tout langage corporel ou indice sur l’emplacement.

Plus de 6  300 personnes de 85 pays ont évalué si le chat de chaque clip vivait une émotion positive ou négative. En moyenne, les gens ont bien répondu dans 59 pour cent des cas. Bien que ce score soit légèrement supérieur à des réponses données au hasard, cela laisse voir que beaucoup de personnes trouvent difficile de déchiffrer la face d’un chat.

Comprendre la langue des chats

Si la plupart des gens n’ont pas bien réussi à décoder les expressions félines, une petite partie d’entre eux (13 pour cent) se sont montrés assez bons, avec 15 points ou plus sur un total possible de 20.

Ce groupe comprenait plus de femmes que d’hommes. Ce n’est pas surprenant, étant donné que des recherches ont révélé que les femmes sont généralement plus habiles à interpréter les signaux émotionnels non verbaux, comme on l’a vu avec des bébés humains et des chiens.

J’ai constaté que les personnes qui connaissent la langue des chats ont souvent de l’expérience comme vétérinaire ou technicien vétérinaire. Ce sont des gens qui rencontrent un grand nombre de chats et qui doivent interpréter leur comportement pour reconnaître des maladies et éviter des blessures.

Étonnamment (ou non, selon votre expérience personnelle), les propriétaires de chats ne sont pas plus doués pour déchiffrer les expressions félines que les personnes qui n’en ont jamais possédé. Cela peut s’expliquer par le fait que les propriétaires de chats apprennent les subtilités de leur animal grâce à des interactions continues, mais qu’ils n’ont pas des expériences assez variées pour comprendre des chats inconnus.

Incidences sur le bien-être des animaux

Mon étude a démontré que les chats ont différentes expressions faciales qui varient selon si l’animal éprouve une émotion positive ou négative.

En sachant lire et interpréter les expressions félines, on saura probablement faire en sorte qu’un chat reçoive des soins appropriés. Ainsi, un propriétaire pourra détecter que son animal a mal et nécessite un traitement. Cela pourrait également améliorer le lien entre les chats et leur maître, qui comprendra mieux ce que ressent son animal.

Si beaucoup de gens semblent incapables de lire la face des chats, certains arrivent à bien les déchiffrer. On peut en déduire que l’interprétation des expressions félines est une habileté qu’on peut développer avec la formation et l’expérience.

Pensez-vous connaître la langue des chats ? Vous pouvez le découvrir en répondant à ce jeu-questionnaire interactif.

* * * * *

Ce texte est d'abord paru sur le site franco-canadien de The Conversation. Reproduit avec permission.

The Conversation<