Santé Canada rappelle les risques de moisissure après une inondation

Santé Canada rappelle aux sinistrés les risques de moisissure dans les maisons et chalets touchés par les inondations.

Selon le biologiste Francis Lavoie, il est important de bien assécher rapidement - dans les 48 heures - les murs et les effets personnels mouillés, ce qui n’est souvent pas possible lors de crues importantes.

Il rappelle qu’on doit jeter tout ce qui a été exposé à l’eau et qui ne peut pas être séché - les tapis, les cloisons sèches, les matelas, les sommiers à ressorts, les coussins, les peluches, les matériaux isolants.

Or, le biologiste reconnaît que lorsque les gens peuvent finalement rentrer chez eux après une grave inondation, la moisissure a déjà commencé à se développer.

M. Lavoie rappelle que les personnes qui vivent dans des maisons avec des moisissures sont plus susceptibles de connaître des irritations des yeux, du nez et de la gorge, de la toux, une respiration sifflante et un essoufflement.

On peut trouver de l’information et d’autres ressources sur le site internet de Santé Canada. La Société canadienne d’hypothèques et de logement offre aussi sur son site des conseils pour éviter la moisissure après une inondation.