Le jeune Samuel Blais avait soulevé la coupe avec ses coéquipiers au Tournoi atome de Lévis en 2007.

Samuel Blais : un atome explosif

NDLR: En marge du 7e match de la finale de la Coupe Stanley, petit retour en arrière. Car il y a longtemps que le talent de Samuel Blais des Blues de St.Louis fait tourner les regards. En janvier 2007, son passage au Tournoi atome de Lévis avait attiré les foules. Le Soleil y était.

C'est une vedette locale qui retiendra l'attention lors du 36e Tournoi atome de Lévis. Samuel Blais, qui s'aligne pour les Alliés de Montmagny-L'Islet, est la sensation de l'heure dans la ligue de hockey Franc-Sud. En 21 matchs réguliers cette saison, il a marqué 76 buts et obtenu 48 passes.

«Samuel sait probablement qu'il est présentement le meilleur joueur atome de la région de Québec et même du Québec, mais je ne crois pas qu'il le réalise, a indiqué Michel Boulet, l'entraîneur-chef des Alliés BB. Ce qui est important pour lui, c'est de jouer au hockey et de s'amuser. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle il a choisi de demeurer dans l'atome cette année plutôt que d'aller jouer dans le pee-wee. Il tenait à son groupe et il désirait évoluer avec ses amis.»

Trop fort pour la ligue Franc-Sud, Samuel semble l'être aussi partout où il passe. À preuve, il a compté 20 buts et il s'est fait complice de 10 autres lors du Tournoi de Cowansville présenté en fin de semaine dernière. Âgé de 10 ans, Samuel n'est pas dominant à cause de son poids ou de sa grandeur. L'athlète de 5 pieds s'impose à cause de son talent, son extraordinaire vision du jeu, sa rapidité, son lancer foudroyant, sa polyvalence et son attitude.

«Samuel est un passionné de hockey. Et quand il est sur la patinoire, il donne toujours son rendement maximal. Il prend aussi son rôle de hockeyeur très au sérieux. Il surveille d'ailleurs son alimentation et il fait attention de ne pas se coucher trop tard la veille d'un match. Il a vraiment tout pour être un bon joueur et il fait tout pour être à son meilleur.»

Samuel Blais

« Il a vraiment tout pour être un bon joueur et il fait tout pour être à son meilleur. »
Michel Boulet, entraîneur-chef des Alliés BB

Malgré son talent et ses succès, Samuel a aussi la qualité d'être un joueur d'équipe. Même s'il pourrait garder le disque pour lui et faire des montées à l'emporte- pièce, il n'hésite jamais à passer le disque à ses coéquipiers. Et pour prouver jusqu'à quel point il ne pensait pas juste à lui, Michel Boulet raconte l'anecdote suivante : «Au Tournoi de Pont-Rouge, Samuel a remis la médaille de joueur par excellence qu'il avait reçue en grande finale à un se ses coéquipiers.»

Le tournoi atome

C'est du 22 janvier au 4 février qu'aura lieu le 38e Tournoi atome de Lévis. Cent quatre formations prendront part à l'événement, soit 48 lors du premier bloc et 56 lors du second. De nouveau cette année, l'événement accueillera des équipes de l'Europe, soit deux formations de la ville de Most en République tchèque. L'une d'elles affrontera d'ailleurs les Alliés à l'aréna de Lévis (30 janvier à 18 h 45).

Encore cette année, le Tournoi sera le théâtre d'un match-bénéfice dont les profits seront remis à la Fondation Rêves d'enfants. Les policiers de Lévis se mesureront à l'équipe Énergie 98,9. Les billets pour l'événement seront vendus au coût de 4 $. Mentionnons finalement que le tournoi est à la recherche de familles pour héberger des joueurs tchèques.

Le Soleil du 17 janvier 2007

À LIRE AUSSI: Samuel Blais au Tournoi pee-wee de Québec

+

TOURNOI ATOME DE LÉVIS: BLAIS ET LES ALLIÉS TRIOMPHENT

Un beau tournoi, une belle équipe et un beau joueur ! Le conte de fée s’est poursuivi au Tournoi international atome de Lévis, hier soir, alors que les Alliés de Montmagny—l’Islet et leur surdoué Samuel Blais ont vu leurs efforts récompensés en remportant les grands honneurs de la classe BB, section Caisses populaires Desjardins.

Le numéro 19 des Alliés n’a pas déçu les nombreux amateurs qui s’étaient déplacés pour le voir virevolter sur la patinoire. Mais ils ont également découvert ses coéquipiers, qui ont tous dû se serrer les coudes pour passer à travers la demi-finale contre Stittsville hier matin et vaincre en soirée le National de Lorraine-Rosemère.

Samuel Blais (à droite) et ses coéquipiers ont remporté tous leurs matchs au Tournoi atome de Lévis... et depuis le début de la saison.

D’ailleurs en matinée, les Alliés se sont retrouvés en déficit de deux buts au premier vingt, une première cette saison. Ils se sont ressaisis dans les 30 dernières minutes de jeu pour finalement l’emporter 7-4. Samuel a bien fait avec un but et deux aides, mais c’est le petit Alex Barré-Boulet qui a volé la vedette à son capitaine, avec trois buts et une aide.

La finale s’est soldée par un pointage de 3-2 en faveur des Magnymontois, qui ont marqué deux fois (Barré-Boulet) dans les trois premières minutes de jeu. Deux buts habilement préparés par Samuel Blais qui a marqué le troisième des siens en fin de première.

La bande de Rosemère a ensuite donné beaucoup de fil à retordre à ses adversaires, marquant deux fois en deuxième. Ils ont cependant écopé de plusieurs pénalités et ont manqué de temps.

En bout de ligne, c’est Samuel Blais qui était sur toutes les lèvres, avec ses 23 points en seulement cinq matchs

Les Alliés demeurent invaincus cette saison. De la belle besogne pour une équipe dont presque la moitié des joueurs en sont à leur première année dans la catégorie atome. Les Gaudreau, Ouellet-Beaudry, Barré-Boulet, Bernier, Fournier, Labrecque, Létourneau, Roy et compagnie forment certainement quelque chose de spécial.

Mais en bout de ligne, c’est bien sûr Samuel Blais qui était sur toutes les lèvres, avec ses 23 points (8-15) en seulement cinq matchs. Et c’est lui qui a été désigné le plus bel espoir du tournoi de Lévis, cuvée 2007. Dans les autres finales présentées hier, Longueuil l’a emporté dans le BB, section Coca-Cola, les Cobras de l’est de l’Ontario dans le A et les Caribous de Lac-Et- chemin dans le B.
Kevin Johnston 

À LIRE AUSSI: