Richard Martel

Richard Martel avec le Parti conservateur?

De la chambre de hockey à l’arène politique ? Il semblerait bien que Richard Martel fasse le saut en politique fédérale, lui qui serait pressenti comme étant le candidat du Parti conservateur du Canada à l’élection partielle dans Chicoutimi-Le Fjord. Une annonce pourrait même avoir lieu dès cette semaine.

La journaliste de TVA qui couvre la politique fédérale à Ottawa a annoncé la nouvelle sur son compte Twitter en milieu d’après-midi, lundi. Malgré plusieurs tentatives, Richard Martel n’avait toujours pas rendu les appels du Quotidien en fin de journée. Une source a toutefois confirmé au journal que l’homme de hockey, reconnu pour son franc-parler et son intensité, avait été vu à Ottawa la semaine dernière. Il était présent lors de la période de questions aux Communes et il a été vu en train de saluer le député conservateur dans la circonscription de Louis-Saint-Laurent, Gérard Deltell.

Des personnes impliquées au sein du Parti conservateur n’ont pas commenté la nouvelle.

Martel est impliqué dans le monde du hockey depuis plus de 25 ans. Il a commencé sa carrière d’entraîneur dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) avec les Saguenéens de Chicoutimi en tant qu’assistant-entraîneur de 1990 à 1992, avant d’être coach en chef avec le Laser de Saint-Hyacinthe, les Foreurs de Val-d’Or, le Drakkar de Baie-Comeau et les Saguenéens. Il a été démis de ses fonctions en 2011 par la formation chicoutimienne, après y avoir passé plus de huit saisons en 2003 et 2011, dont six complètes. Il avait succédé à René Matte en novembre 2003.

Il détient le record pour le plus grand nombre de victoires en saison régulière dans la LHJMQ avec 589. Il a remporté le titre d’entraîneur de l’année à deux reprises dans le junior majeur, soit en 1994 (Saint-Hyacinthe) et en 2005 (Chicoutimi).

Après un passage en Europe qui aura duré trois ans, Richard Martel a effectué un retour dans la région en prenant la barre des Marquis de Jonquière, dans la Ligue nord-américaine de hockey, au milieu des séries éliminatoires de la saison 2015-2016. Il a d’ailleurs conduit les Jonquiérois au championnat des séries éliminatoires le printemps dernier.

L’élection partielle dans Chicoutimi-Le Fjord est rendue nécessaire en raison de la démission du député libéral Denis Lemieux, le 6 novembre dernier. Le gouvernement n’a toujours pas annoncé la date des partielles.

Martine Ouellet ne commente pas

De passage au Saguenay-Lac-Saint-Jean depuis dimanche (voir texte en page 10), la chef du Bloc québécois Martine Ouellet a préféré se garder une petite gêne, lorsqu’invitée à commenter la nouvelle.

« Pour l’instant, c’est au stade des rumeurs et ça n’a pas été confirmé, donc on va attendre que ce le soit », s’est limitée à dire Mme Ouellet, ajoutant qu’elle ne connaissait pas personnellement Richard Martel.