Le défenseur Pier-Olivier Roy est classé 12e en vue du repêchage de la LHJMQ.
Le défenseur Pier-Olivier Roy est classé 12e en vue du repêchage de la LHJMQ.

Repêchage de la LHJMQ: encore plusieurs espoirs chez les Chevaliers de Lévis [PHOTOS]

Le défenseur Pier-Olivier Roy est considéré comme le meilleur espoir de la région de Québec en marge du repêchage de la LHJMQ, qui se tient virtuellement, vendredi et samedi. Il devrait s’ajouter à une longue liste de joueurs développés par les Chevaliers de Lévis à avoir été sélectionnés en première ronde.

Selon la liste finale des meilleurs espoirs publiée par la Centrale de soutien au repêchage (CSR) de la LHJMQ, l’arrière d’Adstock pointe au 12e rang, tout juste devant son coéquipier Jonathan Fauchon (16e).

«Ça fait quelques années que je travaille pour ça. En début de saison, je ressemblais plus au joueur que j’étais dans le bantam AAA, mais je me suis bien développé et à partir de la moitié de saison, j’ai élevé mon jeu», expliquait Roy, un arrière productif, en marge du repêchage qui se déroulera en ligne en raison de l’impossibilité de réunir toute la famille de la LHJMQ au même endroit à cause de la pandémie.

Roy a connu une excellente saison sous la férule de l’entraîneur-chef Éric Bélanger. Ses 32 points représentaient le plus haut total amassé par un défenseur, cette saison, dans la Ligue midget AAA. Et fait à noter, le repêchage d’en fin de semaine en sera un où les joueurs de sa position seront à l’avant-plan. Trois des cinq meilleurs espoirs sont des défenseurs, le premier étant Tristan Luneau (Trois-Rivières).

«Il n’est pas le plus flamboyant, mais tout ce qu’il fait, il le fait bien. Je le verrais très bien sortir dans les top-10. Quand j’ai été nommé à la barre des Chevaliers, on parlait de lui comme un joueur de 15 ans à surveiller, il mérite d’être considéré comme un choix de première ronde», confie l’entraîneur-chef Éric Bélanger, à propos de Pier-Olivier Roy, qui porte le même nom que l’attaquant des Chevaliers repêché en première ronde par Gatineau (9e) en 2018.

À 5 pieds et 8 pouces, Roy n’est pas le plus costaud, mais cela ne l’empêchera pas de faire sa place au niveau supérieur.

«Dans le hockey d’aujourd’hui, le gabarit n’a pas d’importance si tu possèdes les compétences pour exceller, comme le coup de patin, la vision du jeu, etc. Je suis un défenseur assez complet, je me débrouille des deux côtés de la patinoire, je fais une bonne première passe. Ça me ferait un petit velours de sortir en première ronde, mais après ça, le rang de sélection n’a pas d’importance, car il n’y a pas que des choix de première ronde dans une équipe. Ce que je veux, c’est de jouer dans la LHJMQ et de me tailler un poste dès la prochaine saison.»

+

Le défenseur Pier-Olivier Roy est classé 12e en vue du repêchage de la LHJMQ.

+

JONATHAN FAUCHON

À l’instar de son équipe, l’attaquant Jonathan Fauchon était sur une lancée lorsqu’on a mis fin à la saison de la Ligue midget AAA en raison de la COVID-19. Il venait au troisième rang des pointeurs des séries avec 10 points, dont sept buts.

«Ça allait super bien pour nous, et moi, je jouais avec beaucoup de confiance. Tout ce que je faisais, ça marchait», confiait celui dont la production dans les grands moments a sûrement motivé la CSR à l’inclure dans ses espoirs de la première ronde.

«Il a connu une très bonne fin de saison, il avait débloqué. Je pense même que si on avait poursuivi nos séries, il aurait gagné quelques rangs de plus», notait Bélanger.

Le joueur de Sainte-Claire-de-Bellechasse aimerait bien entendre son nom dès vendredi, et non pas attendre à samedi, où l’on reprendra la séance à compter de la deuxième ronde.

«Ça m’enlèverait un peu de stress, mais à ce moment-ci, ce n’est plus entre mes mains. J’espère juste être repêché et je ne suis pas difficile, j’irai n’importe où. Mon but sera de jouer dans la LHJMQ la saison prochaine, mais si je redescendais, je pourrais avoir un rôle important, être dominant, et qui sait, être rappelé aux fêtes. Mais ça, c’est loin, il faut d’abord passer par le repêchage. Ce serait le fun qu’il soit en personne, comme avant, mais je vais vivre avec ma famille. Mes grands-parents devraient être là, aussi, mais pas dans la même pièce», disait-il avec une touche d’humour.

+

L'attaquant Jonathan Fauchon pointe au 16e rang.

+

NATHAN MORIN

Classé en deuxième ronde (28e), leur coéquipier Nathan Morin pourrait être l’une des surprises du repêchage.

«Il aurait pu être classé en première ronde, mais je pense qu’il a peut-être glissé parce qu’il y a de l’intérêt pour le hockey collégial américain dans son cas», estimait l’entraîneur-chef.

«J’ai dit aux équipes que je gardais mes options ouvertes. Mon plan est de retourner dans le midget AAA, d’y connaître une bonne saison et de prendra ma décision après cela. Par contre, la LHJMQ fait partie de mes options et j’espère être repêché», admettait l’articulé jeune homme.

L’attaquant a rebondi de belle façon, cet hiver. Après avoir été retranché par le Blizzard du Séminaire Saint-François, il s’est retrouvé avec les Chevaliers, où il a pris le deuxième rang des marqueurs avec 40 points en 41 matchs.

«Sur le coup, j’ai vécu une déception, mais ça m’a permis d’arriver dans un groupe incroyable de joueurs. Comme équipe, on s’est bien développé et M. Bélanger a été un coach incroyable», racontait celui qui a passé la dernière saison à voyager entre Saint-Augustin-de-Desmaures et Lévis pour fréquenter l’école, s’entraîner et jouer avec les Chevaliers.

Comme tout joueur sur le point d’être repêché, Morin est excité de vivre son moment. Il ne s’en fait pas de voir son nom inscrit en deuxième ronde.

«Pour être honnête, ce n’est qu’une liste. Chaque équipe possède la sienne, chaque club a ses coups de cœur. Une fois repêché, ce sera à moi de faire mes marques», ajoutait celui dont les parents sont originaires de la France.

Parmi les autres joueurs localisés sur le territoire desservi par Le Soleil, on retrouve en deuxième ronde le défenseur Nathan Drapeau (Notre-Dame, 29e), les attaquants Charles-Antoine Beauregard (SSF, 56e) et le défenseur Anthony Lavoie (Lévis, 69e) en quatrième ronde.

Le repêchage pourrait aussi réserver quelques surprises. Est-ce qu’une équipe prendra la chance de réclamer le défenseur du SSF Guillaume Richard, qui avait été repêché au 7e rang par Victoriaville, l’an dernier, mais qui manifeste toujours le désir d’aller aux États-Unis? Même chose pour l’arrière Evan Nause, que Val-d’Or avait en vain tenté d’attirer en Abitibi. Réponses à ces questions, vendredi et samedi.

+

Classé en deuxième ronde (28e), l'attaquant Nathan Morin pourrait être l’une des surprises du repêchage.