René Kègle

René Kègle en cour pour les meurtres de Steve Lamy et Jean-Christophe Gilbert

René Kègle était de retour en cour, jeudi, pour sa comparution formelle relativement aux meurtres de Steve Lamy et Jean-Christophe Gilbert.

Rappelons qu’il a déjà été accusé du meurtre prémédité de ces deux individus le 20 mars dernier. Mais, étant donné qu’il est détenu dans une prison provinciale de façon préventive pour le meurtre d’Ophélie Martin-Cyr, la comparution n’a eu lieu que ce jeudi. 

Dans le box des accusés, Kègle avait le regard fuyant. Il est d’ailleurs demeuré silencieux, laissant échapper de grands soupirs pendant que les avocats discutaient. Des proches des victimes avaient pris soin de se déplacer pour assister à la procédure, non sans émotions d’ailleurs.  

Le procureur de la Couronne, Me Benoît Larouche,  a pour sa part transmis à l’avocate de Kègle la presque totalité de la preuve. On a ensuite convenu de reporter le dossier au 9 avril. À ce moment, on devrait fixer la date de l’enquête préliminaire pour le meurtre d’Ophélie Martin-Cyr. 

Compte tenu du nombre de victimes et d’accusés, cette affaire nécessitera une importante gestion. Kègle devra subir à lui seul trois procès devant juge et jury. Le tout devra se dérouler rondement pour respecter l’arrêt Jordan. À partir du dépôt des accusations, le ministère public a en effet 30 mois pour tenir une enquête préliminaire et un procès. En plus, il faut prévoir les procès des autres présumés complices dans l’un ou l’autre des trois meurtres, soit Francis Martel, Noémie Morin, Gilles Guilbeault et Shanny Haley. On parle donc de huit procès au total s’il n’y a pas de plaidoyer de culpabilité.

Me Larouche a précisé qu’une équipe composée de procureurs de la région et de l’extérieur allait être constituée pour mener à bien ces procès. «Le défi est grand car il faut faire en sorte que les procès se tiennent tous dans le délai de 30 mois. J’anticipe même de vérifier, après la tenue des enquêtes préliminaires, les disponibilités des salles dans d’autres palais de justice. À Trois-Rivières, nous n’avons qu’une seule salle pour la tenue de procès devant jury», a-t-il expliqué.  

À ce jour, pas moins de six personnes font face à des accusations en lien avec les meurtres de ces trois personnes ayant tous pour dénominateur commun René Kègle. Dans sa virée meurtrière, ce dernier s’en serait tout d’abord pris à Jean-Christophe Gilbert de façon préméditée le 2 octobre. Il aurait alors bénéficié de l’aide de présumés complices, soit Gilles Guilbeault, Mauricio Peralta Severino et Shanny Haley.

Puis, le 8 octobre, c’était au tour de Steve Lamy d’être assassiné par le suspect principal, René Kègle. Les présumés complices sont Noémie Morin et Gilles Guilbeault

Les corps des deux victimes avaient ensuite été découverts le 10 octobre dans un véhicule calciné sur le chemin Bradley à Trois-Rivières. Le même jour, quelques heures auparavant, Ophélie Martin-Cyr, 19 ans, avait été assassinée dans un champ à Yamachiche. Kègle et Francis Martel ont tous les deux été accusés de ce meurtre au premier degré.