Brenden Marino gagne sa vie en étant un joueur professionnel de jeux vidéo.
Brenden Marino gagne sa vie en étant un joueur professionnel de jeux vidéo.

Quitter Amazon pour jouer à Call of Duty et Apex Legends

Brenden Marino a 26 ans et, il y a cinq ans, il a quitté un bon emploi d’analyste en technologies de l’information chez Amazon pour devenir joueur professionnel de jeux vidéo. Nul besoin de dire que ses parents doutaient au départ de son choix de carrière.

Le résidant de Las Vegas qui est surnommé «Casper» fait toutefois partie aujourd’hui de Team Liquid, la plus grande équipe de eSports au monde et a un salaire de beaucoup supérieur à ce qu’il gagnait chez Amazon.

«C’est mon grand frère Justin, qui est décédé récemment, qui m’a initié aux jeux de shooter et qui m’a tout enseigné quand j’avais huit ans. Je jouais à Counterstrike contre lui et mes parents lui disaient de me laisser le jeu plus souvent parce que j’étais plus jeune», raconte-t-il au Soleil.

Brenden est ainsi passé à Call of Duty et a commencé à faire des tournois en ligne, mais a cessé vers l’âge de 18 ans. «Mes parents m’ont demandé de faire une pause, alors j’ai poursuivi mes études en plus d’obtenir un emploi chez Amazon.»

Grâce à Twitch

Il faut savoir qu’à l’époque, les eSports n’étaient pas ce qu’ils sont aujourd’hui. «La plateforme Twitch n’existait pas et c’est elle qui a vraiment tout bouleversé avec la diffusion en continu et la possibilité pour le grand public de regarder les parties des joueurs professionnels», explique Brenden.

Il y a cinq ans, il a donc eu l’idée de se remettre à Call of Duty et Apex Legends. «J’ai réalisé que j’avais encore un talent naturel pour les shooters», poursuit-il. C’est d’ailleurs grâce à Twitch qu’il a été recruté.

«Team Liquid m’a contacté après m’avoir vu jouer et un ami m’a dit que je ne pouvais vraiment pas dire non à cette offre», poursuit-il. «C’est une des rares équipes qui ont les meilleurs joueurs à chaque jeu, un peu comme les Yankees de New York au baseball.»

Évidemment, les parents de Brenden n’ont pas compris immédiatement la décision que fiston prenait en quittant Amazon pour les eSports. «C’est quand mon père a assisté à un de mes tournois au Caesar’s Pallace dans une foule immense qu’il a compris l’ampleur que ça avait. Il m’appuie à 100 % dans ma carrière et lui et ma mère regardent parfois mes parties sur Twitch.»

COVID-19

Récemment, Brenden a même réussi l’exploit de remporter un tournoi... alors qu’il souffrait des symptômes de la COVID-19. «Oui, j’ai été infecté, probablement en allant à l’épicerie. Quand mes parents l’ont appris, ils m’ont bien prévenu de rester à l’intérieur. Je leur ai répondu : “Papa, Maman! Je suis un gamer professionnel depuis cinq ans! C’est ma vie de rester à l’intérieur!”», lance-t-il en riant.

De son salon, il a participé à deux tournois malgré la maladie. «J’étais tellement malade que je ne me suis presque pas entraîné, mais j’ai quand même gagné un tournoi. Les autres appelaient ça la “Grippe Michael Jordan” pour blaguer!», conclut celui qui n’avait plus de symptôme de la COVID-19 depuis trois jours au moment de notre entrevue.