Le SQ a arrêté six hommes âgés entre 26 et 63 ans, mardi et mercredi à Sherbrooke, en lien avec du proxénétisme.

Proxénétisme : six arrestations à Sherbrooke

Les policiers de la Sûreté du Québec (SQ) ont procédé à l’arrestation de six hommes âgés entre 26 et 63 ans, mardi et mercredi à Sherbrooke, en lien avec du proxénétisme.

La Division des enquêtes sur les crimes majeurs de la SQ, en partenariat avec le Service de police de la Ville de Sherbrooke (SPS) et l’Équipe intégrée de lutte contre le proxénétisme, a procédé à cette opération majeure.

À lire aussi: Prostitution : «C’est réel et c’est en augmentation»

Les policiers ont mené plusieurs interventions dans un établissement hôtelier de Sherbrooke visant spécifiquement des clients tentant d’acheter les services sexuels de personnes de moins de 18 ans.

Ce type d’opération a également pour but de recueillir des informations afin de sortir les victimes de l’emprise de proxénètes et de cibler ces derniers en vue de les traduire en justice, ajoute-t-on dans un communiqué de presse diffusé par la SQ.

Jointe à ce sujet, Marie-Pier Lorrain, porte-parole de la SQ ne pouvait en dévoiler plus sur cette opération enclenchée après l’obtention d’informations du public. On ne précise pas quel établissement hôtelier il s’agit ni si les suspects se connaissent.  

Mme Lorrain ne pouvait dire non plus si d’autres arrestations pourraient avoir lieu.

« Nous ne dévoilons pas le comment de l’opération pour ne pas nuire à l’enquête », dit-elle. 

Les individus arrêtés comparaîtront ultérieurement pour faire à face à différentes accusations, dont leurre et obtention de services sexuels moyennant rétribution d’une personne mineure.

Priorité

Cette affaire n’est pas sans rappeler une information dévoilée récemment par La Tribune. Le SPS a confirmé à la fin mai surveiller de très près le phénomène de prostitution dans les hôtels de Sherbrooke. Selon le corps policier, la région de Sherbrooke ne fait pas exception relativement aux activités de certains proxénètes qui louent des chambres d’hôtel dans la région pour y loger des escortes qui y accueillent des clients.

À la fin 2018, le directeur du SPS Danny McConnell avait identifié la lutte aux proxénètes et aux clients de la prostitution comme l’une des priorités de la division des enquêtes du SPS en 2019.

Plus de 300 fiches d’observations avaient été remplies en 2018 en matière de proxénétisme à Sherbrooke.

Rappelons que toute information sur des actes criminels ou des événements suspects peut être communiquée à la Centrale de l’information criminelle au 1 800 659-4264.