Les Cantonniers se sont battus jusqu’à la toute fin sans parvenir à niveler la marque. Les joueurs de Félix Potvin ont ainsi encaissé un premier revers dans le tournoi de la Coupe Telus.

Première défaite pour les Cantonniers

Sudbury - Les pénalités auront été coûteuses pour les Cantonniers de Magog, mercredi après-midi. Les Magogois ont dû s’avouer vaincus pour la première fois depuis le début du tournoi de la coupe Telus, et ce, face aux excellents Hounds de Notre Dame qui ont compté deux buts avec un homme en plus.

L’entraîneur-chef des Cantos, Félix Potvin, n’est pas déçu de la performance des siens. « Ça a été un match de hockey chaudement disputé entre les deux équipes. Ce soir, ils ont eu le dessus. On a bien joué et ils ont bien joué. C’était 3 à 2 jusqu’à la fin, on s’est donné une chance de revenir dans le match, mais ça n’a pas fonctionné », a-t-il indiqué après la partie.

« Ce n’est peut-être pas une mauvaise chose d’avoir perdu, poursuit-il. Ça faisait sept matchs en ligne qu’on gagnait. Ça nous ramène un petit peu sur terre. »

Les Cantos ont probablement joué leur meilleure première période du tournoi. Ce sont les Magogois qui ont noirci la feuille de pointage les premiers. En avantage numérique, Charles Beaudoin a accepté une magnifique passe par-derrière de Marshall Lessard. Bien situé dans l’enclave, le numéro 21 a déjoué Aaron Randazzo, marquant dans la partie supérieure du filet.

L’auteur du premier but de la partie sent que son équipe et lui ont échappé le match. « Ça aurait pu aller des deux côtés. Je pense qu’on aurait pu la gagner le match comme ils l’ont gagné. Il faut jouer du hockey plus physique. Ils auraient peut-être fait des erreurs et on aurait pu compter là-dessus », a-t-il analysé.

Les puissants Hounds ont profité d’un premier avantage numérique quelques secondes plus tard. Laissé seul devant le filet, Nolan Renwick a démontré tout son talent, déjouant Olivier Adam à l’aide d’une superbe feinte droite gauche pour niveler la marque.

À quatre reprises, les Cantonniers ont été chassés. « Les pénalités sont décernées de la même manière depuis le début du tournoi, assure Félix Potvin. Il faut savoir qu’ils ne tolèrent aucun coup à la tête et aucun coup après le sifflet. C’est à nous d’être brillants. »

« On en parle avant tous les matchs : on ne veut pas prendre de punition, continue-t-il. Je n’ai pas senti qu’on a pris des tonnes de mauvaises punitions, je crois que ce sont des pénalités qui sont arrivées dans le jeu, mais c’est certain qu’il va falloir corriger ça. »

Notre Dame en a rajouté en début de deuxième période. Quinn Schmiemann, aidé de Nolan Renwick, a porté un dur coup aux Cantonniers.

L’espoir est revenu sur le banc des Magogois en fin de troisième période, lorsque Zachary Cadorette, bien campé dans la zone payante, a reçu une passe provenant du coin et n’a eu qu’à dégainer, réduisant l’écart 3 à 2.

Coalson Wolford a planté le dernier clou dans le cercueil des Cantos, inscrivant un but dans un filet désert.

Un gardien en pleine possession de ses moyens

Olivier Adam, qui prenait place devant le filet pour une deuxième fois en autant de rencontres, n’a pas à rougir de sa performance. Le jeune gardien a arrêté 29 rondelles.

« J’aurais aimé faire un ou deux arrêts de plus pour permettre à l’équipe de gagner, je suis couci-couça avec ma performance, a commenté le gardien de but de 15 ans au terme de la partie. Au début, je n’avais pas beaucoup de tirs, mais à un moment donné dans le match, disons que je me suis bien réchauffé. Il n’y avait plus de stress par la suite. »

Les Cantonniers seront en action jeudi à 19 h. Ils affronteront les Wolves de Sudbury.

En vitesse

Rémi Poirier prend du mieux, du moins, c’est ce qu’avance le président et directeur général des Cantos, Renaud Légaré. « C’est au jour le jour dans son cas. Il se sentait mieux aujourd’hui, mais en principe, peut-être qu’il sera là au prochain match. On n’a pris aune chance pour ne pas aggraver sa situation », a-t-il commenté.

*****

Auteur d’un but et d’une passe dans le tournoi, le jeune Patrick Guay et son équipe ne se laisseront pas intimider. « On se le disait dans la chambre, on va rejouer contre eux dans le tournoi. On va compétitionner plus qu’eux la prochaine fois. On veut les battre, ils nous ont un peu insultés aujourd’hui en criant. Ils étaient baveux, mais ce n’est pas grave, ça fait partie du hockey. On va répondre en comptant des buts », a-t-il assuré.

*****

Les Hounds de Notre Dame sont les seuls à pouvoir se vanter d’avoir une fiche parfaite après les trois premiers jours du tournoi. Comment rester parfait? « Il faut rester dans le moment, conseille l’entraîneur des Hounds, Devan Praught. On ne pense à rien de ce qui vient de se passer, on ne pense pas au futur. Nous serons prêts demain pour le match de demain. »

*****

Les Cantonniers affronteront les hôtes du tournoi, les Wolves de Sudbury. Même s’ils jouent devant leurs partisans, les joueurs de cette équipe n’ont pas encore connu la victoire dans le tournoi de la coupe Telus. Les Young Nationals de Toronto n’ont pas encore goûté à la victoire non plus.