Deux des quatre victimes de la violente collision ont dû être extirpées de la carcasse tordue de la voiture dans laquelle elles prenaient place. Gravement blessées, les deux femmes ont été conduites par ambulance au CHU Fleurimont.

Piégées par la météo

Quatre personnes ont été blessées, dont deux grièvement, après avoir été impliquées vers 7 h 15 vendredi dans une violente collision frontale sur la route 112 à la hauteur de Shefford. On craint pour la vie de l’une des victimes, extirpée de la carcasse complètement tordue de la voiture dans laquelle elle prenait place.

L’accident est survenu près du 189, chemin Robinson (route 112) à Shefford. « C’est un de nos pompiers qui est arrivé le premier sur les lieux par hasard parce qu’il travaille aussi pour les travaux publics, a indiqué à La Voix de l’Est le chef du service des incendies de Shefford, André Cadorette. En sortant du garage, il a vu l’accident qui venait juste de se produire. Il a tout de suite alerté la centrale d’urgence pour avoir une équipe d’hommes, les pinces de désincarcération et quatre ambulances étant donné l’impact à haute vélocité. »

Selon la porte-parole de la Sûreté du Québec, Aurélie Guindon, « une automobiliste aurait perdu le contrôle de sa voiture et provoqué une collision frontale avec un véhicule arrivant en sens inverse. Puis, un second impact est survenu avec un troisième véhicule ».

Sapeurs, policiers et ambulanciers ont dû se déployer rapidement sur les lieux. Étant donné l’ampleur des dommages aux véhicules impliqués dans l’accident, chaque seconde comptait pour tenter de sauver des victimes. « Deux jeunes femmes étaient incarcérées. On a réussi à en sortir une par la porte. Pour l’autre, il a fallu utiliser les pinces de désincarcération », a fait valoir M. Cadorette. 

Les deux femmes de 18 ans qui prenaient place à bord de la voiture impliquée dans l’impact initial ont subi de graves lésions. Les deux jeunes femmes de Granby et de Shefford ont été transférées au CHU Fleurimont. Au moment de mettre sous presse, l’état de santé de l’une d’elles était toujours jugé critique. Deux autres personnes ont subi des blessures mineures.

L’artère principale a été fermée durant un long moment. La circulation a été rétablie vers 11 h. La thèse de la perte de contrôle demeure la plus plausible selon les enquêteurs de la SQ.