La commission parlementaire s’est penchée durant plusieurs semaines sur l’effet des pesticides sur la santé et l’environnement. Des professionnels de la santé ont livré des témoignages troublants concernant des liens avec certaines maladies, dont des cancers et la maladie de Parkinson.

Pesticides: l’opposition sur son appétit quant aux réponses de la CAQ

L’opposition officielle reste sur son appétit quant aux réponses du gouvernement Legault à l’enjeu des pesticides.

Dans un débat mardi soir, la porte-parole du Parti libéral en matière d’agriculture, Marie Montpetit, a posé plusieurs questions précises au ministre de l’Agriculture, André Lamontagne, en vain.

Ce débat faisait suite à la commission parlementaire qui s’est penchée durant plusieurs semaines sur l’effet des pesticides sur la santé et l’environnement. Des professionnels de la santé ont livré des témoignages troublants concernant des liens avec certaines maladies, dont des cancers et la maladie de Parkinson.

Mme Montpetit réclame notamment que les données sur les pesticides des ministères de l’Agriculture et de l’Environnement soient rendues disponibles — notamment à l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), qui s’est plaint de ne pas y avoir accès.

La porte-parole libérale demande aussi qu’une étude nationale épidémiologique sur l’impact des pesticides sur la santé des Québécois soit entreprise, afin de confirmer la toxicité des pesticides ou au contraire dissiper les craintes à cet égard.

M. Lamontagne a dit qu’il avait demandé de diffuser «tout ce qui pouvait traîner» sur le sujet, dont le Sommaire de gestion 2011-2016 du plan de surveillance des contaminants dans les produits alimentaires vendus au Québec, le Plan de surveillance des résidus des pesticides dans les fruits et légumes frais vendus au Québec, et le Profil de contamination des aliments d’appellation biologique.

Sur l’INSPQ, le ministre a indiqué qu’on allait transmettre l’information et s’assurer d’un protocole, «ça ira pour tous les groupes, toutes les initiatives [...] pour assurer davantage la sécurité des citoyens».

«Je m’attendais à des réponses plus précises», a répliqué Mme Montpetit. «[...] Quelles données? À qui? Quand seront-elles transférées? Comment?»

Rappelons que la commission parlementaire sur les pesticides doit rendre un rapport sur la question ultérieurement.