David Pastrnak a évité d'être hors-jeu et il a foncé vers le filet avant de rediriger une passe de Brad Marchand en troisième période.

Pastrnak procure la victoire aux Bruins en fin de troisième période

BOSTON — David Pastrnak a mis la touche finale à une troisième période endiablée et les Bruins de Boston sont venus à bout des Blue Jackets de Columbus par la marque de 4-3, samedi soir.

Pastrnak a évité d'être hors-jeu et il a foncé vers le filet avant de rediriger une passe de Brad Marchand alors qu'il ne restait que 88 secondes à écouler. Il s'agissait du sixième but de l'engagement, qui a vu les Bruins laisser filer deux avances de deux buts.

La formation de Boston a pris les devants 3-2 dans cette série demi-finale d'Association Est. Elle aura l'occasion d'éliminer les Blue Jackets lundi soir, à Columbus.

Le gagnant de cette série aura rendez-vous avec les Hurricanes de la Caroline, qui ont poursuivi leur beau parcours en balayant les Islanders de New York.

Pastrnak avait aussi enfilé l'aiguille quelques minutes plus tôt, procurant une avance de 3-1 aux siens. David Krejci et Marchand ont ajouté un but chacun pour les Bruins, qui tentent d'accéder à la finale de l'Est pour une première fois depuis 2013.

Le trio composé de Patrice Bergeron, Pastrnak et Marchand a amassé six points dans la partie. Les trois joueurs avaient été les artisans de la victoire de 4-1 des hommes de Bruce Cassidy, lors du quatrième duel.

«Ils ont débloqué l'autre soir et maintenant, ils se sentent bien, a mentionné Cassidy à propos de son premier trio. Ils sont dominants lorsqu'ils sont dans leur élément. Lorsqu'ils sont en forme, c'est une lourde tâche pour leurs adversaires.»

Seth Jones, Ryan Dzingel et Dean Kukan ont répliqué pour les Blue Jackets, qui ont créé l'égalité après avoir inscrit trois buts en trois minutes et 25 secondes.

Tuukka Rask a réalisé plusieurs bijoux dans la rencontre, bloquant un total de 33 tirs devant la cage des Bruins. Il s'est notamment signalé en fin de match, tout en ayant un peu d'aide de son poteau lorsque Matt Duchene a fait dévier une rondelle à la gauche du gardien finlandais.

Sergei Bobrovsky a pour sa part donné aux Blue Jackets l'occasion de forcer une prolongation, mais ses 32 arrêts n'ont pas été suffisants.

«Les choses arrivent pour une raison. J'y crois fermement, a déclaré l'entraîneur-chef des Blue Jackets, John Tortorella. Nous reviendrons ici pour un septième match.»

Lorsque les journalistes ont demandé à Tortorella la raison derrière cette confiance, il a simplement répondu que son équipe allait revenir à Boston.

Les commentaires se sont rendus à Marchand et Pastrnak, mais aucun des deux joueurs n'est tombé dans le piège.

Sous les yeux du légendaire défenseur Bobby Orr, les Bruins ont ouvert le pointage au début du deuxième vingt quand Krejci a trouvé une brèche entre les jambières de Bobrovsky, qui a déjà mieux paru.

Marchand a doublé l'avance de sa troupe en troisième période. Connor Clifton a fait une belle passe transversale à Marchand, mais ce dernier a été frustré de la mitaine par Bobrovsky. La rondelle est cependant revenue sur la lame du bâton de l'attaquant des Bruins, qui a fait mouche.

Jones a animé le jeu quelques minutes plus tard, lorsque son tir anodin du coin de la patinoire a trompé la vigilance de Rask, qui collait mal son poteau. Pastrnak a redonné une priorité de deux buts aux Bruins seulement 43 secondes après le premier but des Blue Jackets.

Après plusieurs matchs difficiles en séries, Dzingel a trouvé le fond du filet pour une première fois et Kukan a marqué son premier but en carrière dans la LNH, nivelant la marque. Ces deux buts ont été inscrits en 1:51.

«Je croyais que nous avions rebondi après leur premier but. Nous avons marqué le but suivant. Je pensais que nous étions en contrôle, a exprimé Cassidy. Clairement, ce n'était pas le cas.»

Pastrnak a ensuite permis aux Bostonais d'éviter la prolongation.