Nombreuses accusations contre un conducteur de VTT pour conduite dangereuse

La Gendarmerie royale du Canada a porté neuf accusations contre un homme de 21 ans de Quarryville, au Nouveau-Brunswick, relativement à «plusieurs incidents de conduite dangereuse» impliquant un véhicule tout-terrain (VTT).

La GRC fait état de quatre interventions entre le 17 mai et le 29 juin par le détachement de Blackville de la GRC.

«Lors de ces incidents, le conducteur a refusé de s’arrêter pour la police à un point de contrôle, a dépassé d’autres véhicules de façon dangereuse, a endommagé des propriétés privées en y circulant, a tenté de foncer sur des policiers en roulant à haute vitesse et a fui la police», relate le corps policier dans un communiqué publié mercredi.

Le 29 juin, des membres de la GRC sont intervenus après avoir reçu une plainte au sujet d’un conducteur de VTT ayant les facultés affaiblies.

Selon la GRC, le conducteur a fui la police et fait une sortie de route. Le VTT s’étant retrouvé dans un fossé, le conducteur a continué de fuir à pied, a-t-on précisé. Les policiers l’ont rattrapé et arrêté.

Stewart Jardine a été accusé de conduite dangereuse d’un véhicule à moteur, fuite de la police, agression armée - avec le véhicule - contre un policier, conduite d’un véhicule avec facultés affaiblies, conduite avec une alcoolémie supérieure à 80 mg d’alcool par 100 ml de sang et manquement à une promesse remise au tribunal.

Il fait aussi face à de nombreuses accusations en vertu de la Loi sur les véhicules à moteur. Il a été libéré sous certaines conditions et comparaîtra de nouveau en cour provinciale à Miramichi, le 12 août.

La GRC dit continuer d’enquêter «sur d’autres incidents semblables survenus dans la région».