Neuf mois de prison pour des menaces au couteau à la microbrasserie

Impliqué dans une affaire de menaces au couteau à la microbrasserie La Memphré à Magog, Yves Dagenais passera les neuf prochains mois derrière les barreaux.

L'individu de 31 ans a plaidé coupable, mardi, à des accusations de menaces de mort en utilisant un couteau, de voies de fait, d'intimidation à une personne du système judiciaire et de bris de probation devant le juge Paul Dunnigan de la Cour du Québec.

Fortement intoxiqué, Degenais a encore une fois dépassé les limites du légal, dans la nuit du 3 au 4 mars.

Il est détenu depuis les gestes pour lesquels il a plaidé coupable.

Il a reconnu avoir menacé de mort un employé de la microbrasserie en brandissant un couteau.

L'employé lui avait demandé de ne pas fumer sur la terrasse de l'établissement où c'est interdit, mais Dagenais ne l'a pas pris.

Après avoir proféré les menaces, il a lancé son couteau entre deux immeubles de la rue Principale à Magog à quelques mètres de l'endroit où il a été arrêté par les agents de la Régie de police Memphrémagog.

Dagenais avait été interpellé une première fois plus tôt dans la soirée à l'intérieur de l'établissement où il faisait du grabuge.

Mais ce n'est que vers 2 h 40 qu'il a dépassé les limites.

Yves Dagenais possède un lourd passé notamment pour des crimes en semblable matière.

C'est Me Patrick Fréchette qui assumait la défense de l'accusé alors que Me Geneviève Crépeau représentait le ministère public.