Rafael Nadal n’a pas inutilement prolongé sa soirée de travail aux Internationaux des États-Unis, vendredi. Après avoir tiré de l’arrière dans une première manche qu’il a difficilement gagnée, il a aisément remporté les deux suivantes face à l’Italien Matteo ce qui lui et il s’est qualifié pour la grande finale de dimanche où il affrontera le Russe Daniil Medvedev.

Nadal a rendez-vous avec Medvedev en finale à Flushing Meadows

NEW YORK — Rafael Nadal s’est retrouvé à tirer de l’arrière lors d’une première manche serrée face à un adversaire plus jeune et coriace qui lui a causé des maux de tête, vendredi soir, en demi-finale des Internationaux des États-Unis.

Cela n’a pas empêché l’Espagnol, qui tente de se rapprocher du record de 20 titres majeurs détenu par Roger Federer, d’obtenir son laissez-passer pour la finale grâce à un gain en trois manches de 7-6 (6), 6-4, 6-1 aux dépens de l’Italien Matteo Berrettini.

Nadal aura l’occasion de mettre la main sur son 19e titre du Grand Chelem, dimanche, lorsqu’il affrontera Daniil Medvedev en finale.

Le Russe, qui a disposé du Bulgare Grigor Dimitrov en trois manches de 7-6 (5), 6-4, 6-3 un peu plus tôt en soirée, participera pour sa part à sa première finale d’un tournoi majeur.

Pour l’athlète de 23 ans, ce sera l’occasion de venger sa défaite en finale de la Coupe Rogers le mois dernier. Nadal avait alors fait qu’une bouchée de lui, l’emportant facilement 6-3, 6-0. Il participera à sa quatrième finale en autant de tournois.

«Il est l’un des joueurs les plus solides sur le circuit, a déclaré Nadal, à propos de son prochain rival. Il avance et fait du progrès chaque semaine.»

Après un début difficile, Nadal s’est relevé au bris d’égalité et ne s’est pas gêné pour dicter le rythme de la rencontre lors des deux manches suivantes, particulièrement la dernière, où il a été expéditif.

«Tu ne veux pas te retrouver au bris d’égalité contre un joueur comme Matteo. Est-ce que j’ai été un peu chanceux? Non, a soutenu Nadal. J’ai passé outre ce moment et après ça l’allure du match s’est complètement transformée.»

L’Espagnol a d’abord sauvé une balle de manche et a forcé la tenue d’un bris d’égalité. Alors qu’il tirait de l’arrière 4-0 au bris, Nadal a effacé deux autres balles de manche pour l’emporter.

Nadal a brisé le service de son adversaire une fois au deuxième set et trois fois lors de la dernière manche pour finalement l’emporter en deux heures 35 minutes.

Medvedev: des huées à la grande finale

Medvedev s’est d’abord fait connaître à Flushing Meadows en attirant les foudres des spectateurs. Vendredi, il a gagné le respect de tous en obtenant son tout premier laissez-passer pour un tournoi du Grand Chelem.

Lors de son entrevue d’après-match, sur le court, la cinquième raquette mondiale a fait référence aux «controverses du tournoi», qui lui ont valu une amende de 19 000 $, et a avoué qu’il savait que ça «n’allait pas être un public facile».

Âgé de 23 ans, Medvedev a offert un style de jeu un peu erratique face à Dimitrov et il a évité de justesse de perdre le premier set en utilisant son style défensif.

«Je crois qu’il a été le meilleur joueur au premier set. Je crois que j’ai été un peu chanceux de gagner, a avoué Medvedev. Mais le momentum a complètement changé par la suite. Je pense que j’ai mieux fait que lui lors de deux manches suivantes.»

Dimitrov, 78e tête de série, a éliminé Roger Federer en cinq manches en quarts de finale et était à un point près de remporter la première manche face à Medvedev.

Le Bulgare n’a cependant pas été en mesure de capitaliser, étant faible lors du bris d’égalité. Medvedev a par la suite brisé son service lors du dernier jeu du deuxième set.