Mise en garde contre le risque de cancer associé au violet de gentiane

Utilisé depuis plus de 100 ans pour traiter les infections fongiques, le violet de gentiane (ou cristallisé) est associé à un risque accru de cancer, prévient Santé Canada. Le ministère recommande aux Canadiens de cesser d’utiliser tous les médicaments destinés à l’usage humain et vétérinaire contenant ce colorant antiseptique.

«Les produits contenant du violet cristallisé ont été utilisés sur la peau, sur les membranes muqueuses (à l’intérieur du nez, de la bouche ou du vagin), sur les plaies ouvertes ou sur le mamelon d’une mère allaitante pour traiter le muguet buccal chez les nourrissons», précise Santé Canada dans un communiqué diffusé mercredi matin.

Le ministre fédéral explique avoir procédé à l’examen du produit à la suite des recommandations de l’Organisation mondiale de la Santé sur le risque potentiel de cancer associés aux résidus de médicaments vétérinaires dans les aliments, y compris le violet cristallisé. 

«Bien que les recommandations de la Commission visent expressément les résidus alimentaires, Santé Canada a examiné l’innocuité des médicaments en vente libre destinés à l’usage humain, des médicaments vétérinaires et des instruments médicaux contenant du violet cristallisé», précise-t-il.

Pas de niveau sécuritaire

Après avoir complété deux évaluations de l’innocuité, le ministère a conclu que, comme pour les autres substances cancérigènes connues, «il n’y a pas de niveau sécuritaire en ce qui concerne ces produits et donc, toute exposition à ces produits pourrait être source de préoccupation». 

En ce qui a trait aux médicaments contenant du violet cristallisé destinés à l’usage humain, il n’y avait qu’un seul produit en vente libre commercialisé au Canada, soit le Gentiane Violet Liquid Topical. «Le fabricant a cessé volontairement de commercialiser ce produit au Canada, et son permis de fabrication a été annulé», mentionne Santé Canada, ajoutant que comme le produit n’est plus offert sur le marché, il n’a pas été nécessaire de faire un rappel.

Quant aux produits médicamenteux vétérinaires contenant du violet cristallisé, il y en avait neuf homologués au Canada, dont quatre étaient toujours offerts en avril dernier: Blu Kote Dr Naylors, Cristisol, Guard and Wound Spray et Wond Clear Srpay. Ces produits étaient utilisés pour traiter les lésions superficielles et les infections oculaires chez les animaux destinés à l’alimentation et les animaux de compagnie. Là aussi, tous les fabricants ont cessé de commercialiser ces produits.

Des pansements contenant du violet cristallisé commercialisés par Hydrofera sont par ailleurs toujours offerts sur le marché, mais selon Santé Canada, la substance est peu susceptible d’être en contact direct avec la peau. Ces pansements ne représentent donc par un risque accru de cancer lorsqu’ils sont utilisés pendant une courte période (ne dépassant pas six mois), estime Santé Canada.