La maison Versace est depuis la mort de Gianni représentée par l’emblématique Donatella.

Michael Kors achèterait Versace

NEW YORK — La maison de mode italienne Versace, l’une des rares à être encore indépendante, serait en passe d’être vendue au groupe américain Michael Kors, surtout connu pour ses sacs à main, affirment lundi plusieurs médias.

Un accord prévoyant une acquisition à environ 2 milliards $ pourrait être annoncé dès cette semaine, selon l’agence Bloomberg, qui cite des sources proches du dossier.

Le quotidien italien Corriere della Sera avait plus tôt dans la journée fait part de la mise en vente de la maison de mode italienne. D’après le journal, l’annonce pourrait être faite «dès mardi, Donatella Versace (directrice artistique et vice-présidente du groupe, NDLR) ayant convoqué les employés ce jour-là».

Ni Versace, ni Michael Kors n’avaient dans l’immédiat répondu aux sollicitations de l’AFP.

«L’annonce de l’acquisition de Versace par Michael Kors sera sans doute un choc pour les adeptes, les fans et les clients de l’emblématique marque italienne, qui s’est toujours démarquée par ses histoires et son esthétique intenses, ainsi que pour ses fortes valeurs familiales et son indépendance», a souligné Florence Allday, analyste pour Euromonitor International.

«Toutefois, cette vente n’est pas si surprenante si on prend en compte le fait que le luxe vient de traverser plusieurs années difficiles, le ralentissement de la croissance [de Versace] et la concurrence accrue de marques comme Louis Vuitton, Gucci et Dior», a-t-elle ajouté.

Versace est actuellement détenue à 20 % par le fonds américain Blackrock et le reste par la famille.

Le groupe italien a enregistré en 2017 un chiffre d’affaires de 668 millions d’euros (1,017 milliard $CAN) et un bénéfice de 15 millions d’euros (plus de 22,8 millions $CAN). Son directeur général, Jonathan Akeroyd, a indiqué en juin que le groupe visait un milliard d’euros à «court terme».

L’intérêt de Michael Kors pour Versace n’est pas non plus étonnant selon Neil Saunders, analyste chez GlobalData Retail.

«L’entreprise américaine désire depuis longtemps se transformer en une maison de marques de luxe et a entamé ce processus l’an dernier en achetant [le fabricant de chaussures et de sacs à main] Jimmy Choo», a-t-il souligné.

La perspective d’un rapprochement entre les deux sociétés était reçue fraîchement à la Bourse de New York, où l’action Michael Kors perdait 7,66 %, à 67,12 $.

+

CINQ CHOSES À SAVOIR SUR LA MAISON VERSACE

La maison italienne Versace, l’une des rares à être encore indépendante, serait en passe d’être vendue au groupe de mode américain Michael Kors, selon plusieurs médias, dont l’agence Bloomberg. Au terme de l’accord, la famille continuerait à avoir un rôle, selon les mêmes sources. Voici cinq choses à savoir sur cette grande griffe milanaise, dont le symbole est la Méduse:

1- Le génie Gianni Versace

Né en Calabre, Gianni Versace débarque à Milan alors qu’il a 25 ans. Il présente en 1978 la première collection de sa maison, créée avec son frère Santo, qui s’occupe du business.

Gianni était «un créateur à 360 degrés, un véritable artiste, il avait une pure vision créative sur les couleurs, les matières», explique à l’AFP Stefania Saviolo, directrice du centre de la mode à l’université Bocconi à Milan.

Son génie séduit le monde du show-business, et peu à peu il habille les plus grandes célébrités, de Madonna à Elton John. Il dessine aussi costumes et décors pour le monde du spectacle (Maurice Béjart, William Forsythe...).

Il s’entoure de mannequins, Carla Bruni, Claudia Schiffer, Naomi Campbell, Cindy Crawford ou encore Helena Christensen, qui contribuent à accroître l’aura de la maison.

2- La robe à épingles

Gianni Versace propose des collections colorées et résolument sexy, respirant le luxe. Elles mélangent lamé, imprimés baroques, léopard ou zèbre, couleurs criardes, cuir ou références au bondage, fentes, tissu ultra-moulant.

Lors de la première du film Quatre mariages et un enterrement en 1994 à Londres, Versace habille Elizabeth Hurley, en couple avec Hugh Grant, d’une robe noire extrêmement suggestive.

Dotée d’un décolleté très plongeant, cette longue robe fourreau noire est complètement fendue au niveau des jambes, mais aussi à la taille, où elle est attachée seulement par des épingles à nourrices dorées XXL.

«Néopunk» et super sexy, la robe, baptisée That Dress (Cette robe)», entre dans la légende.

3- La mort et la chute

Le 15 juillet 1997 au matin, alors que Gianni s’apprête à rentrer dans sa luxueuse villa de Miami après avoir acheté la presse, il est tué de deux balles par Andrew Cunanan, un prostitué homosexuel connu pour sa fascination pour le luxe.

Le monde de la mode et du show-business est sous le choc. La maison Versace est alors «à son apogée», souligne David Pambianco, patron du cabinet de consultants éponyme.

Sa soeur, Donatella, à qui il avait confié la ligne décontractée Versus, lui succède comme directrice artistique, tandis que Santo continue d’assurer sa gestion en tant que pdg.

Mais Versace se délite peu à peu. Différents directeurs généraux se succèdent: le groupe taille dans ses effectifs, rationalise sa production, revoit le réseau de boutiques.

4- L’emblématique Donatella

La maison est depuis la mort de Gianni représentée par l’emblématique Donatella, blonde platine au visage marqué par les excès de la chirurgie esthétique.

Muse et confidente de Gianni, Donatella, qui avait travaillé pendant 14 ans à ses côtés, a été durement affectée par sa mort. Elle a traversé une période de dépression et subi les affres de la dépendance à la cocaïne avant de suivre, en 2005, une cure de désintoxication.

Si elle a peiné au début à trouver ses marques, elle a depuis réussi à imposer son style et sa marque sur la griffe.

5- L’aura retrouvée

Ces dernières années, «Versace a retrouvé “l’ADN des tapis rouges” qu’elle avait perdu» et son style est «très audacieux, très fort», note Mme Saviolo.

Du côté financier, la maison a connu un redressement tant du point de vue du chiffre d’affaires (passé de plus de 408 millions $CAN en 2009 à 1,017 milliard $CAN en 2017) que des bénéfices. Après une perte de plus de 10 millions $CAN il y a deux ans, elle est repassée dans le vert en 2017, avec un bénéfice de plus de 22,8 millions $CAN.