La présidente de la Fédération des médecins spécialistes du Québec, Dre Diane Francoeur, juge «inconcevable» que le premier ministre François Legault évoque la possibilité d’une loi spéciale pour régler la question du salaire des médecins spécialistes.

Menace d’une loi spéciale: la Fédération des médecins spécialistes répond à Legault

La présidente de la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ), la Dre Diane Francoeur, juge «inconcevable» que le premier ministre François Legault évoque la possibilité d’une loi spéciale pour régler la question du salaire des médecins spécialistes alors que son syndicat a actuellement des «discussions» avec le gouvernement.

«Il voudrait les faire dérailler qu’il ne s’y prendrait pas autrement», a tweeté lundi la présidente de la FMSQ, faisant référence à une entrevue accordée plus tôt en matinée par le premier ministre à l’équipe de l’émission Salut bonjour. 

François Legault a affirmé que «ça n’a pas de bon sens, ce n’est pas juste que les médecins spécialistes gagnent plus que ceux du reste du Canada». «Ça va être des négociations difficiles. Peut-être qu’on va avoir besoin d’un projet de loi spéciale, mais c’est une question d’équité», a-t-il dit pendant l’émission diffusée sur les ondes de TVA.

La semaine dernière, un rapport de l’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS) intitulé «Les médecins au Canada» a révélé qu’en 2017-2018, les médecins spécialistes du Québec gagnaient en moyenne 48 000$ de plus que leurs collègues de l’Ontario, et qu’ils dépassaient la moyenne canadienne d’un peu plus de 33 000$.

Pendant la campagne électorale, la CAQ promettait de récupérer 1 milliard $ par année en renégociant l’entente avec la FMSQ. S’il évite depuis de répéter ce montant, le gouvernement Legault espère toute de même récupérer quelques centaines de millions $. Avec l’accord de la FMSQ, il a commandé à l’ICIS une étude comparative panacanadienne devant servir de base aux négociations. Ce rapport est attendu à la fin de l’année, sinon au début de 2020. 

Les propos tenus lundi par François Legault faisaient donc référence au rapport publié la semaine dernière par l’ICIS, et non à cette étude comparative, dont les conclusions ne sont pas encore connues. 

«Il est regrettable que le jour 1 du 1er anniversaire de son gouvernement, le premier ministre Legault induise les Québécois en erreur sur la rémunération des médecins spécialistes. Il sait que les chiffres qu’il cite sont incomplets, c’est pourquoi il a commandé avec nous une étude» complémentaire à l’ICIS, a dénoncé la Dre Diane Francoeur sur Twitter.