Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Lysanne Richard s’apprête à faire un plongeon à partir d’une montgolfière en plein vol.
Lysanne Richard s’apprête à faire un plongeon à partir d’une montgolfière en plein vol.

Lysanne Richard prépare son saut à partir d’une montgolfière [VIDÉO]

Dave Ainsley
Dave Ainsley
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
Un saut de 20 à 25 mètres, l’équivalent d’un immeuble de huit étages, une chute de trois secondes à une vitesse de 70 kilomètres/heure, une force d’impact équivalente à 23 fois son poids, voilà les détails techniques du plongeon que fera la Saguenéenne Lysanne Richard à partir d’une montgolfière en plein vol en août.

L’athlète de plongeon en haut vol, qui célébrera justement son 40e anniversaire en août, avait annoncé le mois dernier son prochain défi, en collaboration avec l’International de montgolfières de Saint-Jean-sur-Richelieu, mais un communiqué de presse publié jeudi a permis d’en apprendre beaucoup plus sur l’exploit technique. Ce projet germe dans la tête de Lysanne Richard depuis 2016 qui le réalisera avec son partenaire de confiance Yves Milord. De fil en aiguille, l’équipe de spécialistes de l’International de montgolfières s’est greffée au défi et depuis mars, les deux plongeurs s’exercent pour réussir ce qui représenterait un record mondial.

« Conserver le lien fort entre notre organisation et les amateurs de montgolfières demeure notre grande priorité et cette annonce qui nous réjouit se veut la première d’une longue lignée de nouvelles initiatives nous permettant de tisser un lien encore plus fort entre les Québécois et l’art de la montgolfière ! » a indiqué le directeur général de l’événement, Éric Boivin.

En plus de sa tentative de record mondial, Lysanne Richard célébrera également son 40e anniversaire en août.

« Ce grand défi occupe mes pensées depuis de nombreuses années et je suis très fébrile à l’idée de le concrétiser cet été avec mon partenaire Yves Milord ! », lance Lysanne Richard, qui devra entrer dans l’eau les pieds devant à un angle de moins dix degrés afin de minimiser l’impact.

« Faire ce projet avec l’International de montgolfières de Saint-Jean-sur-Richelieu, c’est vraiment le plus beau cadeau qui pouvait m’arriver. C’est vraiment la référence et l’expertise en matière de montgolfières au pays. En plus, ce n’est pas loin de chez nous parce qu’on va être en “stand-by” plusieurs jours en août. Ça va aussi être le fun de faire ça devant mon monde aussi », a ajouté en entrevue téléphonique celle qui compte 14 podiums en carrière sur le circuit de plongeon haut vol Red Bull, dont trois victoires.

Plusieurs dates en août ont été prévues afin de s’assurer de conditions optimales de vol, mais aussi sécuritaires, notamment avec la force des vents, mais aussi leur direction. Toute la coordination de l’exploit sera assurée par les experts de l’International de montgolfières de Saint-Jean-sur-Richelieu qui agira comme promoteur. Une équipe officielle du commanditaire, Batteries Expert, s’occupera de la sécurité nautique qui comprendra des motomarines et des plongeurs. Une fois dans les airs, les deux plongeurs s’exécuteront à partir de mini-plateformes faites sur mesure.

Avec sa carrière internationale bien remplie, notamment sur le circuit Red Bull, Lysanne Richard possède beaucoup de bagage dans le plongeon haut vol, tout comme son partenaire dans cette aventure Yves Milord.

« À l’inverse de plusieurs aéronefs, la montgolfière ne se dirige pas. Le pilote et son équipe devront juger avec exactitude la direction des vents et leur vélocité qui varient généralement avec l’altitude et le temps afin de manœuvrer le ballon pour qu’il se dirige vers l’endroit ciblé selon la profondeur marine nécessaire. Une manœuvre qui demande une haute expertise en termes d’habiletés, de précisions et de compétences », est-il expliqué dans le communiqué au sujet de l’aspect technique.

Jusqu’à maintenant, les quatre premières étapes de préparation ont été passées avec succès. Après avoir effectué des sauts dans un matelas gonflable à partir d’une montgolfière attachée au sol, Lysanne Richard et Yves Milord se sont exécutés dans la carrière Flintkote à Thetford Mines, un endroit de prédilection en raison de la profondeur de l’eau et l’environnement contrôlé. Les sauts officiels et sans attache au sol seront faits en Montérégie. Quelques lieux ont été identifiés pour le grand jour et l’apnéiste reconnu François Leduc y effectuera prochainement des analyses des eaux afin d’en valider la conformité.