Le campus de l'Université Laval

L’Université Laval met fin à la bourse Reynald Du Berger en raison de ses propos publics

L’Université Laval a mis fin à la bourse d’études Reynald Du Berger en raison des «prises de position publiques» du géologue-sismologue climatosceptique. Des propos sur l’islam tenus en 2017 seraient en cause.

«J’avais pris un engagement de cinq ans envers la Fondation de l’Université Laval, afin d’offrir une bourse annuelle de 1000 $ à un étudiant de géologie ou génie géologique. Jusqu’à maintenant j’étais fier de mon alma mater», a écrit Reynald Du Berger sur Twitter, mardi matin, en joignant une lettre recommandée signée par France Croteau, pdg par intérim de la Fondation Développement et relations avec les diplômés de l’Université Laval.

«Après avoir été informés de vos prises de position publiques, qui vont à l’encontre des valeurs prônées par l’Université Laval et sa Fondation, nous sommes contraints de mettre fin à notre partenariat en ce qui a trait à l’offre de la “Bourse d’études — Reynald Du Berger en géologie et génie géologique —1er cycle”», écrit France Croteau dans sa lettre datée du 28 octobre.

Ce sont des propos tenus en octobre 2017 sur les ondes de CHOI qui auraient motivé la décision de la Fondation de mettre fin à la bourse.

«Qu’est-ce que l’islam radical, y a-t-il un manuel? Pour moi, il n’y a qu’un seul islam, il est dans le Coran, il permet, pas permet, ordonne, à tous ses adeptes d’exterminer tous ceux qui ne veulent pas y adhérer», avait notamment affirmé M. Du Berger alors qu’il s’entretenait avec Dany Houle. Des propos qui n’ont pas échappé à la coalition Sortons les radio-poubelles, qui a retranscrit l’extrait sur son site Internet.

«La résiliation de la bourse portant le nom de Reynald Du Berger est précisément en lien avec les propos publics du donateur qui vont à l’encontre de nos valeurs de respect et d’inclusion. Nous ne pouvons endosser les propos publics de M. Du Berger», a précisé au Soleil Andrée-Anne Stewart, porte-parole de l’Université Laval.

La bourse Reynald Du Berger était nouvelle, a indiqué Mme Stewart. «Elle n’avait jamais été remise par le passé. Elle allait être remise pour la première fois cette année. L’Université Laval s’est assuré qu’aucun étudiant ne soit pénalisé en raison de cette décision, car une bourse de la même valeur sera remise par la Faculté de science et génies en remplacement de cette bourse», a mentionné la porte-parole de l’Université.

Professeur retraité de l’Université du Québec à Chicoutimi, Reynald Du Berger est surtout connu pour ses positions sur les changements climatiques, lui qui est membre du Collectif des climato-réalistes. Ses réflexions sont notamment partagées sur son blogue, duberger.me. 

En 2015, la direction du Cégep de Trois-Rivières avait retiré de sa grille d’activités une conférence de Reynald Du Berger sur les changements climatiques. «On enseigne des sciences exactes et nos profs sont d’avis que le réchauffement climatique est un fait», avait-on alors expliqué au Nouvelliste. Pour la direction du Cégep de Trois-Rivières, la conférence de M. Du Berger «allait contre l’enseignement qu’on prodigue ici en nos murs».