L’ancien député de Sherbrooke et ministre de la Famille Luc Fortin sera dorénavant président de la firme de sondage Mainstreet, pour la division du Québec.

Luc Fortin devient la voix du Québec de Mainstreet

Luc Fortin sera le nouveau visage de la firme de sondage Mainstreet pour les médias francophones. L’ancien député de Sherbrooke a été nommé président de la firme, pour la division du Québec.

C’est à la demande de Steve Pinkus, vice-président de Mainstreet, que M. Fortin a accepté de se joindre à l’équipe de sondeurs. 

À lire aussi: Luc Fortin se tourne vers la radio

« C’est un défi que j’aborde avec beaucoup d’enthousiasme puisque je suis passionné de politique et avant d’être un politicien, je suis un politologue de formation alors j’aime beaucoup le côté analyse », commente le Sherbrookois lorsque joint par La Tribune

À titre de président, c’est M. Fortin qui sera amené à annoncer, commenter et analyser dans les médias québécois francophones les futurs sondages effectués par Mainstreet.

Si la firme canadienne a déjà fait la manchette lors de précédentes élections pour des prévisions erronées — notamment à Calgary —, l’ancien député estime que Mainstreet a prouvé sa crédibilité lors des dernières élections provinciales.

« En regard de la dernière élection, Mainstreet a clairement établi sa crédibilité et sa notoriété au Québec. Je n’ai pas hésité à embarquer avec eux. 

Depuis plusieurs années, Mainstreet effectue d’importants travaux pour maintenir des échantillonnages aléatoires et aller à la rencontre des citoyens puisqu’ils sont de plus en plus difficiles à rejoindre comme ils n’ont plus de téléphones fixes à la maison. [...] Mais on voit que ces travaux ont porté fruit puisque les résultats avancés par Mainstreet aux dernières élections, autant dans des circonscriptions précises comme dans la mienne à Sherbrooke, que dans la projection de sièges, ont été très justes. On voit donc clairement que les données sont très fiables », affirme l’ancien ministre de la Famille qui compte bien demeurer à Sherbrooke tout en occupant ses nouvelles fonctions qui l’amèneront à se promener partout dans la province.

« Noël en octobre »

M. Fortin commence son nouveau mandat à quelques mois des élections fédérales prévues le 21 octobre. « C’est encore plus intéressant pour moi de me joindre à Mainstreet en cette année électorale. Pour un passionné de politique comme moi, ce sera Noël en octobre! » souligne M. Fortin. 

S’il estime qu’il est trop tôt pour faire quelque prévision que ce soit, l’ancien député soutient qu’il s’agira d’une campagne et d’une élection « très excitante ».

« Il va y avoir beaucoup de mouvements. Ça bouge dans plusieurs circonscriptions. Comment va performer le nouveau parti de Maxime Bernier et qu’est-ce que ça va changer sur la scène politique, qu’elles seront les suites de l’élection partielle dans Burnaby-Sud où le chef du NPD Jagmeet Singh va tenter de se faire élire? Ce sont des questions que l’on va pouvoir analyser », mentionne M. Fortin.