Du 30 mai au 1er juin, le PEPS de l’Université Laval accueillera la plus importante compétition de nage synchronisée présentée à Québec depuis la Coupe du monde de 2014.

L’Omnium du Canada de natation artistique à Québec, en même temps que Barcelone!

L’Omnium du Canada de natation artistique se tiendra à Québec, fin mai 2019. Mais une autre étape de la Série mondiale FINA aura lieu en même temps... à Barcelone!

Du 30 mai au 1er juin, le PEPS de l’Université Laval accueillera la plus importante compétition de nage synchronisée présentée à Québec depuis la Coupe du monde de 2014. À l’époque où le sport s’appelait encore nage synchronisée.

L’Omnium du Canada s’inscrit au calendrier de la Série mondiale de natation artistique de la Fédération internationale de natation (FINA). Tout comme sept autres étapes tenues en février, avril et mai, en France, Grèce, Russie, Japon, Chine, États-Unis et Espagne.

Par contre, la FINA a cru bon de présenter les deux dernières tranches en même temps, l’une à Québec et l’autre à Barcelone. Ce qui, inévitablement, affaiblira le niveau de compétition aux deux endroits. Les meilleures nageuses artistiques au monde ne pourront pas être sur deux continents en même temps.

En 2018, les étapes espagnole, à Madrid, et canadienne, à Surrey (C.-B.), se tenaient sur des fins de semaine consécutives. Dans deux villes quand même séparées par plus de 8000 km et neuf fuseaux horaires. Ce qui a découragé certaines équipes, dont bien sûr les Espagnoles, à faire le voyage. Ukrainiennes, Japonaises et Françaises étaient néanmoins de la partie de ce côté-ci de l’Atlantique.

Pari de proximité

L’an prochain, du 24 au 26 mai, ça se passera à Greensboro, en Caroline du Nord. La présidente-directrice générale de Natation artistique Canada prend donc le pari que les équipes préféreront profiter de deux arrêts au lieu d’un.

«Nous espérons voir de nombreuses délégations internationales tirer parti de la proximité des deux évènements pour participer aux deux étapes nord-américaines de la série», affirme Jackie Buckingham, par communiqué.

Au plan local, le club Québec Excellence Synchro organisera l’événement en collaboration avec Natation artistique Canada. Porte-parole de Québec Excellence Synchro et membre du comité organisateur, Mélanie Beaudoin parle d’«une occasion exceptionnelle pour nos jeunes nageuses de voir à l’œuvre les athlètes d’élite de leur sport.

«Au cours des dernières années, nous avons vu plusieurs de nos athlètes faire le saut avec l’équipe canadienne et participer à des événements d’envergure. C’est un retour de balancier de pouvoir à notre tour recevoir l’élite internationale de la natation artistique».

L’équipe nationale senior canadienne, qui sera de nouveau réunie à Montréal en 2019, se préparera alors pour les Jeux panaméricains de 2019, prévus fin juillet au Pérou, ce qui tient lieu d’épreuve de qualification olympique pour 2020 en natation artistique.