Le défenseur Zakaria Diallo (à gauche), avec son 3e de la saison, a réussi l'unique filet de l'Impact, pendant les temps d'arrêt de la première mi-temps.

L'Impact subit une quatrième défaite d'affilée, 2-1 contre le Crew de Columbus

COLUMBUS, Ohio — Il ne reste que deux matchs en juillet pour l’Impact de Montréal et c’est peut-être une bonne nouvelle.

L’Impact a subi une quatrième défaite consécutive, s’inclinant 2-1 face au Crew de Columbus au stade MAPFRE samedi soir.

C’est la première fois depuis le 26 mai 2018 que les joueurs de Rémi Garde perdent quatre matchs d’affilée. Malgré tout, la formation montréalaise est temporairement demeurée en cinquième place dans l’Association Est puisque le Toronto FC s’est incliné devant ses partisans, 3-1, contre le Dynamo de Houston.

La troupe de Rémi Garde n’a pas gagné depuis le 26 juin et l’entraîneur-chef de l’équipe montréalaise a tenu l’un de ses points de presse d’après-match les plus courts depuis longtemps.

«Quand on perd, ce n’est pas agréable. Je pense que c’est pour tout le monde pareil. Ce qui m’agace, c’est des attitudes, c’est des comportements, c’est des consignes qui ne sont pas respectées», a déclaré Garde, qui n’a pas voulu donner clarifier sa décision de retirer Saphir Taïder à la 84e minute de jeu en faveur de Ken Krolicki.

«Chacun doit faire son analyse de conscience ce soir. Moi aussi, j’ai sans doute fait des erreurs. J’en fais peut-être même beaucoup, énormément, sûrement. Donc, voilà, j’assume. Je suis un entraîneur qui vient de perdre quatre matchs de suite. Donc, je vais me remettre en question.»

Josh Williams et David Accam ont marqué les buts du Crew (6-14-3), qui ont signé une première victoire depuis le 8 mai et mis fin à une séquence de dix matchs sans victoire.

Le défenseur Zakaria Diallo, avec son 3e de la saison, a réussi l’unique filet de la formation montréalaise, pendant les temps d’arrêt de la première mi-temps.

Par une soirée chaude, qui a nécessité des pauses de réhydratation, l’Impact (9-11-3) a dû jouer avec seulement dix joueurs à compter de la 55e minute de jeu à la suite d’un carton rouge présenté à Bacary Sagna.

L’Impact jouera son prochain match mercredi prochain alors qu’il accueillera le York9 FC dans le duel retour de la troisième ronde du Championnat canadien. Le 10 juillet dernier, les deux formations avaient fait match nul 2-2 grâce à un but de Taïder, sur un penalty, pendant les temps d’arrêt de la deuxième mi-temps. Trois jours plus tard, l’Impact reprendra les activités en MLS en affrontant l’Union de Philadelphie, meneur dans l’Association Est, au stade Saputo.

Un lent départ

Peut-être un peu amorphes à cause de la chaleur qui sévissait dans la capitale de l’Ohio, les joueurs de l’Impact ont connu un lent départ et le Crew en a profité pour ouvrir la marque dès la sixième minute de jeu.

Posté en plein coeur de la surface de réparation, Williams a fait dévier de la tête un coup franc de Wil Trapp derrière le gardien Evan Bush, qui était sorti de son filet dans l’espoir d’intercepter le ballon.

Bush n’y est pas parvenu et Daniel Lovitz, malgré de beaux efforts, n’a pas été capable d’empêcher le ballon de franchir la ligne de but.

Graduellement, l’Impact a retrouvé un peu de tonus en attaque et s’est donné de bonnes chances de marquer. La meilleure est venue à la suite d’un coup franc de Maximiliano Urruti qui s’est retrouvé directement devant le filet d’Eloy Room. Toutefois, Shamit Shome et Rudy Camacho ont dirigé des tirs directement sur la barre transversale, coup sur coup.

Après avoir continué de menacer, sans succès, l’Impact a égalé le score lors des arrêts de jeu de la première demie. Diallo, de la tête, a redirigé le corner de Saphir Taïder dans le filet adverse, malgré le fait que Room ait touché le ballon avec sa main gauche.

Ce but de Diallo était le premier de l’Impact depuis la 13e minute du match du 6 juillet contre Minnesota United FC, au stade Saputo, soit en 212 minutes de jeu.

Mais dès le retour des joueurs des deux équipes, Columbus a repris l’avance avec l’aide de l’assistance vidéo à l’arbitrage, qui a renversé un hors-jeu appelé par le juge de touche pour accorder un but à Accam, à la 46e minute de jeu.

Ce n’est pas la première fois que l’Impact donne un but à l’adversaire tôt au début d’un match ou d’une demie. Interrogé à ce sujet, Garde n’avait pas de réponse.

«Je ne sais pas, il faudrait poser la question aux joueurs. Peut-être qu’on les échauffe mal, peut-être que j’explique mal les choses. Je ne sais pas, honnêtement, Je ne sais pas», s’est contenté de dire Garde, avant de mettre fin à sa rencontre avec les journalistes.

Neuf minutes après ce deuxième but du Crew, Accam a causé d’autres maux de tête à l’Impact en forçant Sagna à l’accrocher alors qu’il semblait se diriger vers le filet de Bush.

L’arbitre du match a aussitôt sorti le carton rouge, laissant Rémi Garde avec seulement dix joueurs sur le terrain pendant les 35 dernières minutes réglementaires et les six ajoutées dans les temps d’arrêt.

Malgré ce désavantage numérique, l’Impact n’a pas donné d’autres buts même si Gyasi Zardes, à la 77e minute, et Luis Argudo environ dix minutes plus tard, ont eu des occasions en or d’accentuer l’avance du Crew.

Dans un autre ordre d’idées, la direction de l’Impact n’a pas confirmé une information divulguée par TVA Sports avant la rencontre selon laquelle le contrat de Harry Novillo avait été résilié.