L’édifice de la Bourse de New York sur Wall Street

Les profits des sociétés américaines reculent encore

Les profits des sociétés américaines ont chuté pour un deuxième trimestre consécutif au printemps, alors que l’effet des réductions d’impôts de l’année dernière s’est atténué et que les entreprises sont confrontées à une incertitude grandissante en raison des litiges commerciaux impliquant l’administration Trump.

Alors que la saison des résultats du deuxième trimestre tire à sa fin, les compagnies qui figurent dans l’indice S&P 500 sont sur le point de connaître un deuxième recul trimestriel consécutif en trois ans au chapitre des bénéfices. Même si Wall Street s’attendait à pire, les analystes s’attendent à ce que la tendance baissière se poursuivre pour le trimestre en cours.

Les profits des entreprises ont grimpé en flèche l’année dernière après que le taux d’imposition des entreprises ait été réduit de 35 pour cent à 21 pour cent par Washington.

Le portrait est toutefois différent cette année. Le changement survient dans un contexte où la guerre commerciale grandissante entre Washington et Pékin pèse sur une économie mondiale qui montre déjà des signes d’essoufflement. De plus en plus d’entreprises subissent l’incidence négative des tarifs douaniers et craignent que de nouvelles taxes frontalières nuisent à leurs résultats en plus de faire grimper leurs coûts.

«Les chances que le conflit traîne jusqu’en 2020 ont augmenté, provoquant davantage de risques pour la croissance économique et les bénéfices des entreprises» a écrit John Lynch, stratège en chef des investissements chez LPL Financial, dans une note aux investisseurs.

Les entreprises ont davantage évoqué l’impact des tarifs douaniers dans leurs derniers rapports trimestriels. Selon la société de gestion de données financières FactSet, il y a eu une augmentation de plus de 40 pour cent du nombre de sociétés ayant évoqué les taxes douanières dans le cadre de conférences téléphoniques avec les analystes financiers.

Par exemple, l’escalade des tensions commerciales à l’échelle internationale a notamment nui au constructeur d’équipement lourd Caterpillar, qui a vu ses profits glisser de 10 pour cent au deuxième trimestre.

Le ralentissement de la croissance pèse sur les revenus, les tarifs douaniers perturbent la chaîne d’approvisionnement et l’incertitude des entreprises créent un risque à court terme pour les profits, a déclaré M. Lynch.

Les fabricants de puces électroniques ont connu un trimestre particulièrement difficile dans la mesure où ils se retrouvent au coeur de la guerre commerciale. Pour la plupart de ces derniers, la Chine représente leur principal marché où écouler leurs produits. Les profits d’Advanced Micro Devices ont chuté de 36 pour cent au cours du trimestre, tandis que Micron Technology a enregistré une baisse de 68 pour cent de ses bénéfices, selon FactSet.

Les analystes prévoient que les bénéfices des entreprises diminueront encore de trois pour cent ou plus au troisième trimestre. Le ralentissement de la croissance économique et les tensions commerciales vont probablement faire en sorte que l’année sera plus corsée pour le S&P 500.

«Il semble que les sociétés de l’indice S&P 500 soient de nouveau en train de craindre une escalade des tarifs», a écrit John Butters, analyste principal chez FactSet, dans un rapport récent.