L'usine Vachon en Beauce

Les inondations en Beauce forcent un arrêt de production de gâteaux Vachon

SAINTE-MARIE — L’entreprise Grupo Bimbo, dont la filiale Canada Bread exploite Vachon, a annoncé jeudi aux quelque 700 employés de la boulangerie de Sainte-Marie et à ses clients qu’il pourrait s’écouler entre trois et huit semaines avant la reprise des activités de l’usine, interrompues depuis samedi en raison des inondations.

Les employés étaient de retour jeudi pour nettoyer le sous-sol et examiner les dégâts de la boulangerie, qui fabrique des gâteaux comme les Jos. Louis, Ah Caramel! et Passion Flakies, et la plus grande partie de l’eau avait été évacuée de l’installation.

La porte-parole de Grupo Bimbo Sylvia Sicuso a précisé que l’entreprise espérait disposer vendredi après-midi d’une évaluation plus complète des dégâts et d’un échéancier plus précis pour la reprise de la production.

Dans un article paru jeudi dans Le Soleil, les employés ont dit craindre une fermeture de la boulangerie endommagée.

Le Syndicat international des Travailleurs et Travailleuses de la Boulangerie, Confiserie, Tabac et Meunerie (BCTM), local 480, affirmait en effet que ceux-ci redoutent que l’usine ne survive pas au coup d’eau historique qui a frappé le centre-ville de Sainte-Marie. 

L’usine beauceronne est la seule à produire les petits gâteaux. Le Jos. Louis est si populaire que Maxime Bernier, alors qu’il était ministre des Affaires étrangères en 2007, avait pris des dispositions pour que des boîtes de ces gâteaux soient transportées par avion en Afghanistan et distribuées aux militaires canadiens qui s’y trouvaient.

Mme Sicuso a indiqué que la compagnie avait mis en place des mesures pour se protéger contre les inondations, mais que cette année, la montée de la crue de la rivière Chaudière avait entraîné l’inondation de plusieurs villes de la région de la Beauce.